09/07/2019 16:17
Le ministre britannique chargé du Brexit, Stephen Barclay, a déclaré lundi 8 juillet que le Royaume-Uni devait absolument quitter l'Union européenne le 31 octobre sans aucun report supplémentaire, et a souligné que les deux parties devaient travailler à trouver un accord de Brexit.
>>UE: la nouvelle équipe ne bougera pas sur le Brexit, assure Tusk
>>Grande-Bretagne: le nom du nouveau Premier ministre sera dévoilé le 23 juillet

Le ministre britannique chargé du Brexit, Stephen Barclay.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Il est important que le Royaume-Uni s'en aille le 31 octobre, ce qui sera dans l'intérêt du Royaume-Uni comme de l'UE", a indiqué le ministre britannique chargé du Brexit, Stephen Barclay lors d'un point de presse au siège de la Foreign Press Association à Londres.

Le Brexit permettra de faire revenir la confiance dont les entreprises ont besoin et de relancer les investissements. Il permettra également au Royaume-Uni d'aller de l'avant et de progresser en direction d'une relation positive basée sur des valeurs partagées avec l'UE, plutôt que de se concentrer sur le démantèlement de leurs relations passées, a-t-il déclaré.

"Nous ne voulons pas d'une sortie sans accord, mais il est important de nous y préparer", a-t-il ajouté, soulignant que parvenir à un accord n'était "pas seulement la priorité de Theresa May, mais aussi celle des candidats au poste de Premier ministre, Boris Johnson et Jeremy Hunt".

Il a rejeté l'idée d'un second référendum sur le Brexit, affirmant que cette option était mal comprise par certains. "Le danger d'un second référendum, c'est d'avoir encore une année d'incertitude et de provoquer de nouvelles divisions, sans être forcément décisif pour autant", a expliqué M. Barclay.

Le départ du Royaume-Uni de l'UE était initialement prévu le 29 mars, mais il a été reporté au 31 octobre, plus de trois ans après que le peuple britannique a décidé par référendum de quitter le bloc européen.

Après avoir échoué à faire adopter son accord de Brexit par le Parlement britannique, Theresa May a démissionné de la présidence du parti conservateur le 7 juin. Elle restera cependant Première ministre par intérim jusqu'à ce que son successeur ait été choisi.

L'ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson et l'actuel ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt se disputent la direction du Parti conservateur. Le vainqueur prendra automatiquement résidence au 10 Downing Street en tant que nouveau Premier ministre.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.