06/01/2016 16:41
Le projet 79 d’arrangement et de stabilisation de la vie quotidienne de la population, de développement socio-économique et de garantie de la défense et de la sécurité du district de Muong Nhé, dans la province de Diên Biên (Nord), a abouti à des résultats importants, malgré quelques difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre.
>>Diên Biên : jugement des "troubles à la sécurité" dans le district de Muong Nhé
>>Éducation : pour que les ethnies minoritaires rattrapent leur retard

Le hameau Muong Toong 10 manque à ce jour de 40 ha de terres arables.
Photo : VNA/CVN

Situés à près d’un kilomètre de la nationale 4H, les hameaux Muong Toong sont les sites de relogement des habitants du bourg Cà Là Pa, dans la commune de Leng Su Sin du district de Muong Nhe, dans le cadre du projet 79. Pour leur relogement, chaque famille bénéficie d’une aide de 32 millions de dôngs, de 0,6 ha de terre pour leur habitat, et de 1,5 ha pour la production agricole. Le Commandement militaire de Diên Biên les a aidés à déménager, puis à construire leurs maisons.

La vie quotidienne de ces gens dans ces nouvelles zones est stable, mais la plupart des foyers n’ont pas de terres pour la production agricole.

Le hameau Muong Toong 10, le premier à avoir été occupé dans le cadre de cette opération, manque à ce jour de 40 ha de terres arables. Muong Toong 4, qui abrite 17 foyers, est celui dans lequel la situation est la plus difficile, puisque aucun des foyers n’a de terres arables. Une situation similaire se constate dans le hameau Muong Toong 5.

De même, «les maisons de Muong Toong 4 sont bien confortables, mais nous n’avons pas encore de terres pour cultiver du riz et du maïs, et la vie quotidienne des gens, ici, est difficile pour l’instant», explique Vu Ghe Ho, chef de ce hameau.

Accélérer la mise en œuvre du projet

La vie quotidienne de ces gens dans les nouvelles zones de relogement est stable. Photo : VNA/CVN

Le Commandement militaire de Diên Biên a réinstallé 27 des 30 foyers prévus pour le hameau Muong Toong 5, et 17 des 30 foyers de celui de Muong Toong 4. Dans ces deux localités, 44 familles ont des maisons en brique. Le déménagement des familles et la construction des infrastructures sont lents aujourd’hui.

«La lenteur dans la mise en œuvre du projet 79 s’explique par le manque de terres cultivables et un approvisionnement en eau insuffisant. De fait, certaines dispositions de la loi sur le foncier et de la loi sur la construction, et quelques politiques d’aide à la production agricole, ne sont pas adéquates ici», indique Lê Thành Dô, vice-président président du Comité populaire de la province de Diên Biên.

Afin de surmonter les difficultés, les autorités de la province soutiendront les organismes concernés dans la libération des terres pour les livrer aux foyers de ces zones de relogement. La province accélère également l’application des politiques privilégiées pour les familles relogées. Elle demandera au gouvernement de modifier le projet 79 en augmentant le budget pour la libération des terres, le soutien des familles relogées au quotidien et la construction des infrastructures.
Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.