14/05/2019 15:02
>>Le Sri Lanka bloque les réseaux sociaux après des violences antimusulmanes
>>Sri Lanka: une ville sous couvre-feu après des violences entre musulmans et chrétiens
>>Sri Lanka: l'Église renonce à autoriser les messes dimanche par crainte d'attentats

Un commerçant musulman a été mortellement lynché par la foule au cours d'émeutes qui ont éclaté au Sri Lanka en représailles aux attentats de Pâques, qui avaient visé notamment des églises, a annoncé lundi 13 mai la police. Un homme de 45 ans a succombé à ses blessures peu après son arrivée à l'hôpital dans le district de Puttalam, dans le nord-ouest du pays. "La foule l'a attaqué avec des armes tranchantes dans son atelier de menuiserie", a indiqué un responsable de la police. "C'est le premier mort lié à ces émeutes", a-t-il ajouté. Le Sri Lanka est sous tension depuis le carnage du 21 avril, quand 258 personnes ont péri dans des attaques suicides qui ont visé trois églises et trois hôtels, et ont été revendiquées par le groupe État islamique (EI). Dimanche 12 mai et lundi 13 mai, des groupes chrétiens ont attaqué des mosquées ainsi que des magasins et des véhicules appartenant à des musulmans dans plusieurs districts du Nord du pays, en réaction à un commentaire posté sur Facebook par un commerçant. Un couvre-feu a été imposé dans tout le Sri Lanka, et les réseaux sociaux ont été bloqués afin d'empêcher qu'ils soient utilisés pour attiser les tensions. Le Sri Lanka, pays à majorité bouddhiste, compte environ 10% de musulmans et 7,6% de chrétiens.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.