04/12/2018 11:55
La compagnie aérospatiale privée américaine SpaceX a lancé lundi 3 décembre une fusée Falcon 9 transportant 64 satellites de petite taille depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie, aux États-Unis.
>>Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, veut produire de la tequila
>>SpaceX annonce un premier "client privé" pour un voyage autour de la Lune

Une fusée Falcon 9 de SpaceX contenant un satellite de communications du Qatar avait été lancée depuis la Floride le 15 novembre dernier.
Photo: REUTERS/VNA/CVN

La société d'Elon Musk a battu un autre record en réutilisant pour la troisième fois un premier étage de sa fusée Falcon 9. Ce premier étage, aussi appelé booster, est revenu se poser sans incident sur une plateforme automatisée au large de la Californie, selon des images diffusées par SpaceX.

À bord de la fusée se trouvaient 15 microsatellites et 49 Cubesats, appartenant à 34 clients différents, privés, publics et universitaires, venant de 17 pays dont la France, la République de Corée et le Kazakhstan.

La fusée avait été entièrement affrétée par la société Spaceflight, spécialisée dans le "rideshare", c'est-à-dire le fait de mettre plusieurs satellites à bord d'une même fusée. Les microsatellites pèsent quelques dizaines de kilogrammes. Les Cubesats sont des satellites plus petits encore, construits à partir de modules standards.

La fusée est partie du pas de tir de la base aérienne de Vandenberg en Californie. Environ sept minutes plus tard, le premier étage, après s'être séparé du second, est revenu se poser.

La coiffe, qui enferme les satellites au sommet de la fusée, devait également être récupérée par un bateau équipé de grands filets. Les satellites devaient être placés en orbite pendant une période de cinq à six heures, selon chaque engin, à des altitudes différentes selon les besoins des clients.

Spaceflight a conçu un "distributeur" spécial pour la mission, qui éjectera les satellites individuellement. Tous les clients n'ont pas des missions scientifiques. Le musée d'art du Nevada a ainsi envoyé une sculpture légère de l'artiste Trevor Paglen qui, une fois dépliée, est censée être visible depuis la Terre à l'oeil nu la nuit.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).