12/07/2020 21:35
Le Vietnam et les États-Unis collaborent depuis plusieurs décennies pour éliminer les munitions non explosées (UXO) laissées par la guerre, en particulier dans la province de Quang Tri. Cette dernière, au Centre, a été la plus contaminée par les mines et les bombes laissées sous terres par la guerre.
>>Des ONG étrangères s'associent pour aider Quang Binh à éliminer les UXO
>>Une bombe datant de la guerre remontée dans le fleuve Rouge à Hanoï
>>Aide à des victimes d'engins explosifs à Quang Binh et Binh Dinh

Une équipe du génie militaire de la province de Quang Tri désamortit une bombe pesant plus de 240 kg. Photo : VNA/CVN

Cette année marque le jalon des 25 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et les États-Unis (12 juillet) ainsi que les 25 ans d’existence de Peace Trees Vietnam (PTVN). Il s'agit de la première organisation non gouvernementale (ONG) des États-Unis à avoir obtenu une licence pour opérer dans le domaine de la recherche et de la destruction de mines, de bombes et d’explosifs.

Pendant plusieurs décennies, la PTVN a soutenu la province de Quang Tri (Centre) dans le déminage, la sensibilisation aux dangers des mines et d’explosifs souterrains ainsi qu’à l’assainissement de l’environnement. Elle vient aussi en aide aux victimes d’explosifs souterrains laissés pendant la guerre américaine. 

La PTVN a une équipe forte d’experts dans le déminage passant de 36 en 2003 à 106 personnes actuellement, y compris des locaux issus d’ethnies Pa Kô et Vân Kiêu. Actuellement, elle mobilise son personnel pour opérer dans plusieurs zones identifiées cachant des bombes à fragmentation souterraines dans le village de A Rông Trên, de la commune d’A Ngo du district montagneux de Dakrông, d’ici 2021. Selon un dirigeant des autorités de la commune d’A Ngo, ces opérations de la PTVN sont grandement saluées par les habitants locaux.

Au total, la PTVN a déminé plus de 480 ha de terres à Quang Tri, neutralisant plus de 112.000 explosifs. L’ONG se concentre également sur les activités communautaires en apportant des aides aux habitants locaux au travers de questions liées à la santé et l’eau potable. Elle a remis plus de 2.000 bourses à des enfants victimes d'accidents d'UXO et effectué la plantation d'arbres dans les zones déjà débarrassées des UXO contribuant ainsi à l’amélioration de l'environnement et au développement socio-économique des habitants locaux.

Environ 82% de la superficie totale contaminée

Quang Tri a le taux de contamination par les mines et les UXO le plus élevé du pays, avec 82% de la superficie totale contaminée, ayant fait plus de 3.430 morts et 5.100 blessés. Ces 25 dernières années, les programmes et projets ont accordé à Quang Tri une aide totale d’environ 80 millions d'USD pour détecter et éliminer les UXO, dont près de 40 millions d'USD financés par l’administration américaine via des ONG.

Quang Tri est la province qui reçoit le plus d’assistances des ONG dans la résolution des conséquences des bombes et des mines. L’ONG américaine Golden West Humanitarian Foundation (GWHF) a également financé Quang Tri avec près de 95.000 USD pour mener à bien un projet fournissant des conseils techniques, une formation et une coopération en matière de renforcement des capacités en matière de détection et d'élimination des engins explosifs remontant à la guerre. Le projet vise à améliorer les connaissances sur la manipulation des engins explosifs pour deux équipes de déminage locales.

Recherche des matières explosives à l’aide d’équipements spécialisés.
Photo : VNA/CVN


D’après l'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Daniel Kritenbrink, "la coopération entre les deux pays pour le déminage s'est avérée fructueuse, sauvant un grand nombre de vies et contribuant à développer l’économie des provinces concernées. Les États-Unis s'engagent à continuer de régler les conséquences de la guerre au Vietnam". Toujours selon lui, c'est le résultat d'une coopération pour guérir les blessures de guerre des deux parties, basée sur le principe très important de regarder le passé avec honnêteté afin de s'orienter ensemble vers l’avenir.

Projet NENEW-NPA

Parallèlement aux projets de la PTVN et de la GWHF, Quang Tri met en œuvre un autre programme de déminage baptisé RENEW-NPA en collaboration avec d’autres ONG étrangères et l'Organisation norvégienne NPA (Norwegian People's Aid) depuis 2001. Financé par le Département d'État américain et le Département britannique pour le développement international (DFID), ce projet vise à améliorer l'environnement et à faire face aux conséquences de la guerre, en particulier des UXO.

Quang Tri reçoit des aides internationales de la part notamment d’ONG américaines dans le déminage. Photo : VNA/CVN

À la mi-juin, RENEW-NPA s'est déployé dans la zone située près de la plage du hameau de Thai Lai dans la commune de Vinh Thai, district de Vinh Linh, qui est fortement contaminé par les UXO, notamment les bombes à fragmentation.
Pour rappel, depuis 1975 à ce jour, seul le village de Thai Lai a connu 15 incidents liés aux UXO, faisant 5 morts et 11 blessés. RENEW-NPA a procédé au déminage sur une zone de près de 1,5 km2 de terres contaminées dans cette région. RENEW-NPA a déclaré y avoir neutralisé 23 bombes et des centaines d'objets explosifs.

"Les enquêtes non techniques (les sondages directs et rencontres physiques auprès des habitants) sont aussi une des étapes importantes afin d’identifier une carte globale des zones contaminées par les bombes à fragmentation à Quang Tri. Via les résultats de ces enquêtes, les autorités locales et les unités de déminage peuvent ainsi fournir efficacement un plan", partage un représentant du projet RENEW-NPA. RENEW-NPA qui ambitionne de faire Quang Tri une province sans accidents de mines et d’UXO d’ici 2025.

Selon Hoàng Nam, vice-président du Comité populaire provincial, "Quang Tri a mis en œuvre beaucoup de projets de déminage efficaces, permettant de minimiser les accidents et de libérer des terraines du danger au service du développement socio-économique".

D’une province recensant environ 70 incidents d’UXO par an, Quang Tri s’est améliorée lorsqu’elle a mené la coopération internationale dans la résolution des questions des explosifs dormants souterrains. En 2018, c’est la première année où la localité n’a pas eu d'accidents du genre. Elle vise à être la première province centrale à en être totalement exempte d’ici 2025. Pour atteindre cet objectif, chaque année, Quang Tri a besoin d’un budget de 10 à 12 millions d’USD afin de mener à bien ces projets.

Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.