04/01/2018 15:23
L’application des mesures d’assistance aux petites et moyennes entreprises (PME) pour améliorer la qualité de leurs produits, édifier leur marque au service de l’augmentation de la valeur des exportations est une question urgente.
>>La SFI accorde 110 millions de dollars pour aider les PME vietnamiennes
>>Les PME dans l’APEC : saisir les opportunités à l'ère numérique

Le Vietnam compte aujourd’hui 612.000 entreprises, dont près de 96% sont des PME.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

La signature des accords de libre-échange offre aux PME les opportunités d’élargir leurs activités sur le marché mondial. Cependant, en effet, de nombreuses difficultés se posent pour elles, notamment les limites dans les transactions internationales et la normalisation du processus d’import-export, la capacité de planification sur le long terme sans compter le manque d’informations sur le marché et les normes de nouveaux débouchés.

Selon la présidente de l’Association des femmes entrepreneures de Hanoï, Mai Thi Thuy, les grandes entreprises sont capables d'affronter ces problèmes mais ce n’est pas le cas pour les PME.

La secrétaire générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam, Pham Thu Hang, a estimé que les PME contribuaient fortement aux activités commerciales, à la création d’emplois et à la promotion de la croissance économique du pays. Mais, le taux de PME participant aux activités commerciales internationales reste encore très bas.

Difficultés des PME

Les PME représentent près de 96% du total des entreprises du pays mais leur valeur d'exportation, seulement 20% de l’exportation nationale. Ce chiffre est respectivement de 33% et 34% pour les Philippines et la Thaïlande. Le taux de PME participant au réseau commercial mondial est de 21%, contre 46% en Malaisie et plus pour d’autres pays de l’ASEAN. 62% des PME rencontrent des difficultés dans la recherche de clients.

Face à cette situation, le gouvernement a promulgué de nombreuses politiques d’assistance, visant l’amélioration de l’environnement des affaires et de la compétitivité. Il a effectué une réforme intégrale des règlements relatifs aux conditions des affaires, à la réforme de la gestion et des services d’import-export répondant aux pratiques internationaux.

L’économiste Vo Tri Thanh a souligné le rôle de l’État dans le soutien aux PME. L’État peut jouer un rôle de juge pour protéger les droits de propriété de biens des individus et assister en capitaux les PME par l’intermédiaire des banques.

Le 1er janvier 2018, la Loi d’assistance aux PME est entrée en vigueur avec de nombreuses politiques d’assistance en terme de crédit, d’impôt, de taux d’intérêt, de technologies, d’infrastructures, de marché…

Le Vietnam compte aujourd’hui 612.000 entreprises dont près de 96% de PME. Ces dernières emploient plus de 50% de la population active et contribuent à hauteur de 40% du produit intérieur brut.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.