11/09/2018 09:11
Le nouveau Premier ministre soudanais est entré en fonction lundi 10 septembre, après le limogeage du gouvernement sortant décidé la veille par le président Omar el-Béchir, dans un contexte de difficultés économiques croissantes.
>>Le Soudan annonce la reprise du pompage du pétrole au Soudan du Sud
>>Soudan du Sud: signature de l'accord de paix final le 27 août

Le président soudanais Omar el-Béchir lors d'un discours devant les députés du parti du Congrès national, le 2 avril à Khartoum. Photo: AFP/VNA/CVN

Ministre de l'Irrigation dans le précédent cabinet, Moataz Moussa Abdallah a prêté serment lundi 10 septembre lors d'une cérémonie au palais présidentiel de Khartoum.

Le président Béchir a limogé l'ensemble des 31 membres du gouvernement "afin de corriger la situation dans laquelle se trouve le pays", a annoncé dimanche 9 septembre un communiqué de la présidence. Le nouveau Premier ministre est chargé de former un gouvernement plus restreint de 21 ministres, comme l'a décidé la président Béchir.

Le Soudan fait face à une crise économique qui s'aggrave, avec notamment une inflation de plus de 65% et une pénurie accrue de devises. "La situation économique actuelle est le résultat d'un embargo économique et d'un projet visant à empêcher l'accès du pays aux ressources étrangères", a déclaré M. Béchir dans un discours télévisé lundi 10 septembre.

"Améliorer les moyens de subsistance"

Selon le président soudanais, "il n'est pas nécessaire d'avoir un énorme gouvernement quand le peuple lutte pour se procurer des biens même basiques".

"Nous discutons maintenant avec certains de nos amis afin de lancer des projets permettant d'améliorer les moyens de subsistance de notre peuple et de ramener l'économie soudanaise à l'équilibre", a ajouté M. Béchir. "Je veux remercier le peuple pour sa patience même lorsqu'il était confronté à des difficultés économiques".

Dans un contexte d'inflation croissante, le prix des denrées alimentaires a plus que doublé en un an. La livre soudanaise a dans le même temps plongé face au dollar. Si les difficultés auraient pu "selon certains, déclencher des tensions sociales", le président s'est félicité de "la patience du peuple qui a empêché cela de se produire".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.