03/06/2019 17:41
Le Conseil militaire à la tête du Soudan tente lundi 3 juin de faire "disperser par la force le sit-in" devant le siège de l'armée où des milliers de manifestants réclament le transfert du pouvoir aux civils, rapportent des médias, citant le mouvement de contestation.

>>Soudan: les services de sécurité promettent de mettre fin aux affrontements
>>Soudan: reprise du dialogue sur la composition de l'instance de transition

Des manifestants soudanais barrent une rue à Khartoum.
Photo: AFP/VNA/CVN


Selon le Comité central des médecins soudanais, proche du mouvement de contestation, "deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées" dans la dispersion.

"Une tentative du Conseil militaire de disperser le sit-in par la force est en cours", a déclaré l'Association des professionnels soudanais (SPA), acteur majeur de la contestation, dans un communiqué, relayé par des médias.

Les protestataires exigent que le Conseil militaire cède le pouvoir aux civils pour assurer une "transition démocratique" après la destitution du président Omar al-Bachir le 11 avril.

Le processus de pourparlers au Soudan entre le Conseil militaire de transition et les représentants de la contestation, sur un transfert du pouvoir aux civils, s'est compliqué ces dernières 48 heures avec l'enregistrement de cas de violence et la persistance des divergences sur la composition de l'autorité collégiale devant être mise en place afin de gérer la période de transition.


APS/VNA/CVN

 

 

 

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.