05/05/2021 23:00

Quelque deux millions d'écoliers ont regagné leurs classes de cours lundi 3 mai au Soudan du Sud, après plus de 14 mois de fermeture de leurs écoles en raison de la pandémie de COVID-19, a fait savoir mardi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). "Nous partageons l'enthousiasme des enfants, de leurs enseignants et des parents", a déclaré sur Twitter la Représentante de l’Unicef dans ce pays d’Afrique de l’Est, Hamida Lasseko, se félicitant que les enfants puissent à nouveau "apprendre, jouer et jouir de leur droit à une éducation sûre". Pour le chef des opérations de terrain de l’UNICEF au Soudan du Sud, Mads Oyen "C’était une journée de joie". "C’était merveilleux de voir personnellement des enfants heureux de revenir à l’école", a-t-il ajouté lors d'un point de presse virtuel. L’UNICEF a salué dans cette réouverture des écoles une "étape majeure vers un retour à la normalité" dans ce pays et a félicité le gouvernement sud-soudanais pour avoir pris cette décision. Mais "retourner à l'école ne se résume pas à apprendre", a poursuivi M. Oyen, notamment dans un pays comme le Soudan du Sud confronté à une situation humanitaire toujours très difficile. Les écoles sont également des lieux de sécurité pour les enfants où ils ont également accès à de la nourriture. L'UNICEF a soutenu la réouverture des écoles sud-soudanaises en fournissant des manuels scolaires, de l'eau potable, du savon et des masques. Des campagnes de vaccinations menées ces dernières semaines ont permis d’annoncer aux enfants et à leurs parents la réouverture des écoles. Autant de mesures positives qui devraient, selon l’agence onusienne, contribuer également à identifier et à encourager le retour des enfants, surtout des filles, qui ne sont pas retournés à l’école. 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.