19/05/2020 11:53
Le vice-président du Soudan du Sud, Riek Machar, sa femme ministre de la Défense, Angelina Teny, et plusieurs membres de son équipe, ont été testés positifs au COVID-19, a annoncé lundi 18 mai son bureau.

>>Mesures encore plus strictes en Afrique où le coronavirus progresse
>>Frontières fermées et état d'urgence sanitaire au Soudan
 

Le vice-président du Soudan du Sud, Riek Machar, le 19 octobre 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Il a déclaré publiquement qu'il a été testé positif, et dès aujourd'hui, il s'est mis en quarantaine dans sa résidence pour 14 jours", a indiqué son bureau sur sa page Facebook. "Il ne présente pas de symptomes", précise le bureau, qui ajoute que, en plus de sa femme, "plusieurs membres de son équipe et des gardes du corps" ont été aussi infectés.

Le jeune pays, indépendant en 2011, et qui émerge de six ans de guerre civile dévastatrice, a déclaré officiellement 339 cas de contaminations au coronavirus et six morts, selon les derniers chiffres publiés lundi 18 mai par le ministère de la Santé.

Bien que ce nombre soit bas, les agences humanitaires relèvent une augmentation rapide des cas ces derniers jours. La semaine dernière, le virus a atteint un camp de 30.000 déplacés, sous protection de l'ONU depuis 2013, dans la capitale Juba. Deux cas y ont été confirmés. Un cas a été aussi signalé dans le camp de Bentiu, dans le Nord du pays, qui accueille 120.000 déplacés.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).