02/07/2018 17:24
Depuis deux ans, la conduite du bateau à rames aide des habitants de la commune de Câm Thanh, ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre) à sortir de la pauvreté avec un revenu annuel de 31,5 millions de dôngs chaque personne. Cette localité compte à ce jour seulement deux foyers en situation difficile.
>>À la découverte des fonds marins de Cù Lao Chàm en casque-scaphandre
>>Vân Long ou «la baie sans vagues»

Après 09h00 du matin, la zone du tourisme écologique Câm Thanh est envahie par plus de 700 bateaux à rames. Ils sont prêts à transporter des touristes.
Photo: SGGP/CVN

Le chemin de la commune de Câm Thanh a par exemple été bétonné et la vie des habitants en a été améliorée. C’est un des fruits de la conduite du bateau à rames. 

Après 9h du matin, la zone du tourisme écologique Câm Thanh est envahie par plus de 700 bateaux à rames. Ils s’y regroupent pour transporter des touristes. Ce travail a permis au septuagénaire Lê Dinh Bay de gagner quotidiennement environ 400.000 dôngs. "Depuis deux ans, j’ai pu économiser une dizaine de millions de dôngs grâce à la conduite du bateau à rames. Cette dernière a permis à ma famille de sortir de la pauvreté, contrairement à la pêche qui fournit un revenu instable", partage-t-il.

Cette situation concerne également le couple de sexagénaires Nguyên Giang et Pham Thi Phai qui a obtenu chaque mois entre 12 et 15 millions de dôngs. "Un travail est moins pénible que la pêche et qui gagne plus!" informent-t-ils plein d’enthousiasme.

Le besoin d’une solution durable

Selon des statistiques des organismes compétents de la ville de Hôi An, la dernière a accueilli l’année dernière plus de 82.000 touristes, soit une augmentation de 76% par rapport à 2016. Face à cette nette augmentation du nombre de touristes, Hôi An en général, et la commune de Câm Thanh ont besoin de mesures convenables afin d’assurer la sécurité et la vie quotidienne des habitants.

Le Comité de gestion des activités touristiques de Câm Thanh a été fondé afin de contrôler des activités touristiques. Le Comité populaire de Quang Nam a cette année autorisé la vente de billets de visite par le Comité de gestion des activités touristiques.

D’après le président du Comité populaire de la ville de Hôi An, Nguyên Van Dung, la nette augmentation du nombre de touristes témoigne la forte attractivité de Câm Thanh, en particulier, et de Hôi An en général. "Cependant, les responsables de la localité font face à des questions épineuses pour le développement durable de la localité. Il s’agit du développement des infrastructures du transport, du traitement des ordures et des eaux usées, etc.", souligne-t-il.

Câm Sa/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.