07/03/2018 22:10
Une centaine d’experts se sont retrouvés au Vietnam afin de réfléchir à des solutions durables pour la chaîne du froid en vue de réduire les pertes alimentaires.
>>Les économies de l’APEC visent l’agriculture durable
>>Un guide des bonnes pratiques écolos pour les restaurants à lutter contre le gaspillage
>>Une nouvelle plateforme en ligne de l'ONU aide à réduire les pertes alimentaires

Ouverture du Sommet mondial de la chaîne du froid 2018, le 7 mars à Hô Chi Minh-Ville. 
Photo : Trung Khánh/CVN

La Sommet mondial de la chaîne du froid 2018, tenu les 7 et 8 mars 2018 à Hô Chi Minh-Ville, vise à réduire le gaspillage de produits agricoles à travers une gestion plus efficace de la chaîne d'approvisionnement du froid.

C'est l'un des programmes d'action mondiaux de Carrier pour la communauté ces dernières années, qui vise à renforcer la coopération entre les parties concernées et réduire la quantité de nourriture gaspillée. Il contribuera également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Carrier fait partie d'UTC Climate, Controls & Security, une division d’United Technologies Corp.

Il s’agit du IVe Sommet mondial de la chaîne du froid organisé par Carrier depuis sa création en 2014, mais le premier à se concentrer sur les efforts de développement de la chaîne du froid dans une région spécifique. Le Vietnam, pays émergent à croissance rapide, partage de nombreux défis avec d'autres économies en développement pour s'attaquer aux problèmes de gaspillage alimentaire et gérer la logistique de la chaîne du froid.

"Avec les nouvelles technologies de chaîne du froid, des progrès significatifs peuvent être réalisés pour réduire les émissions de dioxyde de carbone, améliorer l'activité économique transfrontalière et aider à réduire la faim", a déclaré David Appel, président de Carrier Transicold & Refrigeration Systems. "Nous sommes fiers de coopérer avec des experts des secteurs privé et public dans l'élaboration de stratégies concrètes pour aider à réduire les pertes alimentaires au Vietnam et en Asie du Sud-Est".

Le Sommet demande aux parties prenantes de la chaîne alimentaire, aux universitaires et aux décideurs d'identifier les opportunités dans la chaîne alimentaire vietnamienne, les causes profondes de pertes et d'évaluer différentes solutions pour le Vietnam et d'autres pays en développement en Asie-Pacifique.

Ces objectifs sont conformes à l'objectif 2020 de coopération économique en Asie-Pacifique de l’APEC de réduire les pertes et gaspillages alimentaires de 10%. Le sommet soutient également l'objectif de développement durable des Nations Unies visant à réduire de moitié les pertes et gaspillages alimentaires d'ici 2030.

Le monde gaspille trop de nourriture

"Nous produisons déjà assez de nourriture pour nourrir 10 milliards de personnes", a déclaré John Mandyck, vice-président du développement durable d'UTC et co-auteur du livre Food Foolish : The hidden connection between food waste, hunger and climate changee (Food Foolish : le lien caché entre déchets alimentaires, faim et changement climatique).

"Les pertes et gaspillages alimentaires augmentent à vue d'œil et représentent une nouvelle source qui pourrait nourrir 4 milliards de personnes, réduire les émissions de carbone équivalentes à toutes les voitures chaque année et économiser suffisamment d'eau pour répondre aux besoins annuels du continent africain ", a souligné John Mandyck.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime qu'un tiers de la nourriture produite pour un usage humain est perdu ou gaspillé chaque année. La FAO estime que si seulement 25% de la nourriture mondiale actuellement perdue était sauvée, cela suffirait à nourrir 870 millions de personnes dans le monde.

John Mandyck, vice-président du développement durable d'UTC, lors du Sommet mondial de la chaîne du froid 2018 à Hô Chi Minh-Ville. 
Photo : Trung Khánh/CVN

"De tous les aliments périssables produits dans le monde aujourd'hui, seulement 10% sont réfrigérés, a déclaré David Appel. Il existe une énorme opportunité de réduire le gaspillage alimentaire et d'améliorer la distribution de nourriture en mettant en œuvre des technologies efficaces de la chaîne du froid. Mais pour le faire efficacement, nous devons comprendre les besoins locaux, et c'est pourquoi nous concentrons le Sommet de cette année sur le Vietnam et la région d'Asie du Sud-Est".

La situation vietnamienne

La chaîne d'approvisionnement alimentaire du Vietnam perd environ 5,75 millions de tonnes de nourriture par an, ce qui représente 60% de l'ensemble des déchets solides du pays, selon un rapport de 2011 du Département général de l'environnement.

Chaîne du froid dans un supermarché à Hô Chi Minh-Ville. 
Photo : Quang Châu/CVN

Traditionnellement, le secteur de la logistique de la chaîne du froid a été fragmenté avec des fournisseurs de services de petite et moyenne taille qui fournissent des services localisés qui ne couvrent pas la chaîne d'approvisionnement alimentaire de bout en bout. La logistique de la chaîne du froid est fréquente sur le marché de détail alimentaire au Vietnam, en particulier les circuits commerciaux généraux, qui comprennent marchés traditionnels, épiceries familiales et magasins d'alimentation de rue, représentant 86% de la valeur marchande totale.

Ces dix dernières années, la capacité de la chaîne du froid au Vietnam a quadruplé et, selon les experts, presque toutes les installations logistiques de la chaîne du froid ont une capacité supérieure à 90%.

Julien Brun, CEO de la compagnie CEL Consulting, un fournisseur de services de conseil en gestion de la chaîne d'approvisionnement au Vietnam et en Asie du Sud-Est, a déclaré : "C'est la première fois que nous avons quantifié les pertes de nourriture au Vietnam. Ces chiffres montrent également les opportunités pour nous d’améliorer la situation. Ils nous rappellent que chacun d'entre nous doit être responsable pour créer une meilleure chaîne d'approvisionnement alimentaire"

"Nous croyons qu'il est non seulement possible d'écologiser la chaîne du froid, mais qu'en améliorant la gestion, nous pouvons réduire les pertes et gaspillages alimentaires, nourrir davantage de personnes et réduire les émissions de gaz à effet de serre, a déclaré David Appel. L'objectif du Sommet mondial de la chaîne du froid 2018 est de développer une feuille de route pour réduire le gaspillage de nourriture au Vietnam, qui pourrait être appliquée en Asie-Pacifique et étendue à l'échelle mondiale".

Trung Khánh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

Nha Trang, station balnéaire attractive pour les vacances d’été La ville de NhaTrang (province de Khanh Hòa, Centre) fait partie des destinations de vacances les plus choisies des touristes vietnamiens et étrangers. Cette ville est appréciée grâce à son paysage séduisant, ses magnifiques îlots et à ses plages à l’eau turquoise, idéales pour la baignade et autres sports nautiques.