07/05/2022 15:12
L'élection présidentielle attendue depuis plus d'un an en Somalie se tiendra le 15 mai, a annoncé jeudi 5 mai le Comité parlementaire chargé d'organiser ce scrutin maintes fois reporté dans ce pays instable de la Corne de l'Afrique.
Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, le 12 avril à Mogadiscio.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le mandat du président sortant Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, est arrivé à échéance en février 2021 sans qu'il soit parvenu à organiser une nouvelle élection. Depuis, le processus a avancé péniblement, retardé notamment par des conflits au sommet de l'exécutif et entre le gouvernement central et certains Etats fédéraux.

La chaîne de télévision publique SNTV a diffusé sur Twitter un communiqué signé du comité parlementaire en charge de l'élection, annonçant un calendrier en vue de ce scrutin avec pour échéance le dimanche 15 mai.

Lors d'une réunion jeudi 5 mai, "les membres de ce comité ont convenu que le 15 mai serait le jour de l'élection du président", a confirmé sur Facebook l'ancien porte-parole du gouvernement et député Mohamed Ibrahim Moalimu, membre du comité.

Selon le calendrier diffusé par SNTV, l'enregistrement des candidatures aura lieu le 8 mai et les candidats s'exprimeront devant le Parlement les 11 et 12 mai.

En Somalie, le président est élu par les députés et sénateurs. Pour être élu, un candidat doit rassembler au moins les deux-tiers des voix, soit 184 voix.

Quatre candidats font figure de principaux concurrents face au président Farmajo qui briguera un nouveau mandat : ses deux prédécesseurs Hassan Cheikh Mohamoud (2012-2017) et Sharif Cheikh Ahmed (2009-2012), son ancien Premier ministre Hassan Ali Khaire (mars 2017-juin 2020), ainsi que le président de la région du Puntland, Said Abdullahi Dani.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.