30/12/2018 21:27
L’Accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA), qui est un accord de nouvelle génération entre le Vietnam et les pays membres de l’Union européenne (UE), prévu d’être mis en vigueur en 2019, devrait offrir d’importants intérêts aux entreprises et habitants des deux parties.
>>Les entreprises saisiront les opportunités et feront face à des défis
>>L’EVFTA promeut le partenariat économique Vietnam - France

L’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) permettra d’attirer de grands flux d’investissement vers le secteur du textile-habillement au Vietnam. Photo: VNA/CVN

L’Accord dispose des engagements les plus larges et les plus élevés avec une réduction de 99,2% des taxes sur les marchandises vietnamiennes exportées.

En plus des préférences tarifaires, l’EVFTA donne également des conditions strictes qui, s’il n’y a pas de préparatifs dès maintenant, limiteront les possibilités pour les exportations vietnamiennes de bénéficier des baisses fiscales.

Selon Claudio Dordi, chef du groupe des conseillers techniques du projet européen de soutien à la politique commerciale et à l’investissement (EU-MUTRAP), l’UE est un marché à revenus élevés et aux politiques de protection des consommateurs rigoureuses, via des barrières techniques. C’est pourquoi le Vietnam doit garantir les règles d’origine des marchandises, observer les règlements sur la prospérité intellectuelle, l’emploi et l’environnement.

L’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) permettra d’attirer de grands flux d’investissement vers le secteur du textile-habillement au Vietnam.

Selon Trân Ngoc Quân, chef adjoint du Département chargés des marchés d’Europe et des États-Unis du ministère de l’Industrie et du Commerce, pour saisir des opportunités de cet accord, il faut avoir de nombreux facteurs. Le gouvernement, les entreprises, les producteurs doivent être prêts. À l’heure actuelle, certaines entreprises se sont lancées dans des préparatifs, mais d’autres sont encore assez indifférentes car elles estiment qu’elles sont des entreprises de sous-traitance, fabriquant des produits destinés à la fourniture à d’autres entreprises, et que donc cet accord n’aura pas d’influences sur leurs affaires.

Ce point de vue doit être modifié progressivement car la production doit suivre une chaîne et il existe un lien entre l’offre et la demande - c’est la tendance inévitable d’une économie intégrée, a souligné Trân Ngoc Quân.

"Le Vietnam devrait sensibiliser des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), sur les avantages de cet accord, et les soutenir dans l’amélioration de leur compétence".

Toujours selon Trân Ngoc Quân, le gouvernement doit renforcer la sensibilisation sur l’EVFTA et guider les entreprises, ainsi que les ouvriers et agriculteurs à mieux comprendre les normes et la demande de production des produits.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue s’exprime lors de la cérémonie de publication du livre blanc de l’EuroCham, le 15 mars 2018. Photo: VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a souligné que pour profiter pleinement des effets bénéfiques de cet accord, le Vietnam doit encore améliorer son environnement des affaires. Les efforts menés permettront de multiplier les offres de coopération avec l’UE dans tous les domaines, a-t-il poursuivi.

Sensibiliser l'EVFTA aux entreprises
et aux populations 


Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê s’exprime lors de la cérémonie de publication du livre blanc de l’EuroCham, le 15 mars 2018.

Le Vietnam devrait sensibiliser des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), sur les avantages de cet accord, et les soutenir dans l’amélioration de leur compétence.

Pour une exportation durable vers l’UE, les produits vietnamiens doivent répondre à un ensemble de normes semblables aux normes ISO, synchronisant tous les processus de la production à l’exportation, du produit initial au produit final. Il faut assurer que les entreprises disposent suffisamment de documents pour les fournir à l’UE en cas de nécessité.

Pour pénétrer le marché européen, les produits vietnamiens doivent répondre aux normes d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Selon Trân Ngoc Quân, une fois exportés, les produits ultra-transformés bénéficieront d’incitations fiscales. Par conséquent, plus les entreprises investissent dans la transformation pour fabriquer des produits à haute valeur ajoutée, plus leur profit est élevé.

Pour satisfaire aux normes de qualité strictes de l’UE et améliorer sa compétitivité, l’État vietnamien devrait identifier les principaux secteurs d’exportation et développer des industries connexes.

Avec des ressources limitées, le Vietnam ne peut pas disperser ses forces, mais il doit se concentrer sur le développement des industries auxiliaires phares telles que le textile-habillement, chaussures et montage (de voitures, motos, équipements électriques et électroniques).

Le Vietnam doit se concentrer sur le développement des industries auxiliaires phares.

Pour pénétrer le marché européen, les produits vietnamiens doivent répondre aux normes d’hygiène et de sécurité alimentaire. Photo: VNA/CVN

D’une part, le Vietnam doit continuer de perfectionner son cadre juridique pour satisfaire aux exigences en matière de travail, de protection de l’environnement et de propriété intellectuelle.

D’autre part, la bonne mise en œuvre des politiques encourageant les scientifiques à transférer les résultats de recherche dans la production, contribuera à augmenter la productivité, la qualité et l’efficacité.

Normaliser les règles et cibler les ressources  

"Une fois appliqué, l’EVFTA deviendra un outil efficace pour protéger les entreprises européennes et vietnamiennes lorsqu’elles font des affaires sur les marchés de l’autre".

En particulier, il est nécessaire d’avancer des solutions complètes pour développer les ressources humaines et renforcer des activités de promotion du commerce visant à étudier et élargir les possibilités d’accès au marché européen.

Jean-Jacques Bouflet, membre du Comité exécutif d’EuroCham, a noté que les réformes juridiques liées aux investissements et la simplification des procédures administratives créaient un meilleur environnement commercial au Vietnam.

Le Vietnam doit se concentrer sur le développement des industries auxiliaires phares. Photo: VNA/CVN

EuroCham soutient la volonté du Vietnam de moderniser les procédures administratives afin d’attirer davantage les investisseurs. "Une fois appliqué, l’EVFTA deviendra un outil efficace pour protéger les entreprises européennes et vietnamiennes lorsqu’elles font des affaires sur les marchés de l’autre", a-t-il souligné.

"Les entreprises de l’UE sont impatientes d’harmoniser les procédures du Vietnam avec des critères européens", a déclaré Alann Bouvot, PDG de Sodex Sport Vietnam.

L’EVFTA créera une force motrice et offrira un nouveau terrain de jeu pour les entreprises de l’UE souhaitant investir au Vietnam, notamment dans l’industrie et les services. Il apportera en même temps des produits importés de qualité et à des prix raisonnables.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, répond aux questions du correspondant de l’Agence vietnamienne d’Information. 

Bien que de nombreux produits d’exportation phares du Vietnam bénéficient de grands avantages sur le marché de l’UE lors de l’entrée en vigueur de l’EVFTA, l’exploitation de ce marché dépendra de chaque entreprise, a souligné le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh.

Ce dernier a également souligné que les entreprises devaient se préparer à "naviguer en mer" par des moyens modernes. Les PME doivent étudier les informations pour une préparation efficace dans le but d’assurer que leurs produits répondent aux exigences de l’UE en matière de règles d’origine, de normes techniques et de sécurité sanitaire des aliments.

Face à l’évolution complexe de la situation mondiale, la tendance au protectionnisme, l’intégration active, l’élaboration de politiques et la levée des obstacles... sont des exigences pour les entreprises nationales, a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.