14/06/2019 22:02
L'Algérie, la Tunisie et l'Égypte ont réitéré leur appel au dialogue pour une solution politique, durable, négociée dans le cadre des Nations unies en Libye, où le processus politique est dans l'impasse depuis le début de l'offensive début avril de Khalifa Haftar sur Tripoli.
>>L'État islamique revendique la responsabilité d'une attaque en Libye
>>Libye: 50.000 habitants déplacés suite aux combats acharnés à Tripoli

De gauche à droite: les chefs de la diplomatie de l'Algérie, de la Tunisie et de l'Égypte, le 12 juin à TunisPhoto: AFP/VNA/CVN

Les chefs de la diplomatie de les trois pays voisins: l'Algérie, la Tunisie et l'Égypte se sont à nouveau réunis à Tunis pour discuter du développement de la situation en Libye voisine, soulignant leur volonté de travailler ensemble pour rapprocher les parties libyennes et les convaincre à opter dans l'immédiat pour un cessez-le-feu.

"Les derniers développements en Libye et les moyens d'arrêter les combats et de reprendre le processus politique entre les différentes parties libyennes sous les auspices des Nations unies étaient le principal souci partagé lors de la réunion", a indiqué la déclaration commune à l'issue de la réunion.

Dans le premier chapitre de la Déclaration tripartite, les trois chefs de la diplomatie ont appelé les protagonistes et rivaux libyens à "remédier aux souffrances du peuple libyen, à la prise en compte de l'intérêt national suprême de la Libye", leur demandant de faire preuve de la flexibilité nécessaire et de mettre un terme à l'escalade, et au retour au processus politique dans le cadre d'un dialogue approfondi et global "Libyens-Libyens".

Les ministres tunisien, algérien et égyptien ont par ailleurs souligné qu'il n'existait aucune solution militaire à la crise libyenne. "Il s'avère assez primordial que vital de préserver la piste politique et de la soutenir comme étant seul moyen de résoudre la crise libyenne sous les auspices de l'ONU et à travers sa mission en Libye, conformément aux dispositions de l'accord politique et à la mise en œuvre de tous les éléments du plan des Nations unies adopté par le Conseil de sécurité en date du 10 octobre 2017".


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.