12/04/2018 20:47
Les perspectives de croissance pour l’Asie de l’Est et le Pacifique demeurent robustes, mais les risques doivent être pris en compte, a déclaré la Banque mondiale dans son dernier rapport économique sur la région.
Les pays en développement d’Asie de l’Est et du Pacifique continuent de croître vigoureusement en 2017, dans un contexte mondial favorable (soutien au financement mondial, conditions de financement favorables et hausse des prix des produits de base).


Selon le rapport intitulé "Enhancing Potential", la croissance régionale a dépassé les attentes, reflétant une croissance plus forte en Chine, en Malaisie, en Thaïlande et au Vietnam. Les perspectives d’une reprise mondiale généralisée et d’une demande intérieure robuste soutiennent ces perspectives. Néanmoins, les risques émergents pour la stabilité et la croissance soutenue exigent une attention particulière.

Alors que les perspectives de croissance de la région sont positives, il y a des défis pour les décideurs à court et moyen terme, a déclaré Sudhir Shetty, économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Asie de l’Est et Pacifique. Selon lui, relever ces défis exigera un rythme plus rapide de resserrement de la politique monétaire dans les économies avancées ainsi que l’amélioration des perspectives de croissance face à l’incertitude politique, en particulier autour du commerce mondial.

Pour faire face aux risques pesant sur la stabilité macroéconomique, les pays devront envisager de resserrer les politiques monétaires et de renforcer davantage les réglementations macroprudentielles, a indiqué la Banque mondiale. Cela serait particulièrement important dans les pays où des niveaux d’endettement élevés ou une croissance rapide du crédit pourraient exacerber leurs vulnérabilités, a-t-elle souligné.

Pour aborder les perspectives de croissance modérées dans la région à moyen terme, les pays devront trouver des moyens d’accroître leur potentiel de croissance à long terme. Cela comprendrait un ensemble de mesures visant à améliorer les dépenses publiques et la fourniture d’infrastructures, à approfondir l’intégration commerciale et à améliorer la facilitation des échanges, à mettre en œuvre des réformes pour améliorer la compétitivité, et à renforcer le capital humain.

L’Asie de l’Est et le Pacifique peuvent y répondre en approfondissant leur intégration et leur facilitation commerciales, par le biais de mécanismes tels que la Communauté économique de l’ASEAN, l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif et l’initiative "Ceinture et route". L’amélioration de la compétitivité sera également importante pour les pays de la région, car ils cherchent à s’adapter aux changements en cours dans le paysage manufacturier avec l’évolution de la technologie.

Il est probable que divers aspects de l’environnement des affaires deviendront plus importants que les coûts de la main-d’œuvre pour déterminer les fortunes des pays dans le secteur manufacturier. Et, pour continuer à évoluer, la numératie de base et l’alphabétisation et la familiarité avec la technologie numérique seront essentielles.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Khanh Hòa se prépare pour l'Année du tourisme national 2019 La province de Khanh Hoà (Centre) a été choisie pour lancer en décembre prochain l'Année du tourisme national 2019. L'événement comprendra une kyrielle d'activités organisées dans la ville de Nha Trang et dans 15 autres provinces et villes du pays.