03/12/2021 17:01
Éblouissant, le Suisse Marco Odermatt a écrasé la concurrence sur le super-G de Coupe du monde de Beaver Creek (États-Unis) jeudi 2 décembre, le premier de la saison.
>>Ski alpin : Mikaela Shiffrin triomphe devant son public à Killington
>>Ski alpin : Matthias Mayer lance la saison de vitesse avec une victoire à Lake Louise

La joie du vainqueur, le Suisse Marco Odermatt, sur le podium du super-G de Beaver Creek, dans le Colorado, le 2 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Odermatt a devancé l'Autrichien Matthias Mayer de 78/100 et le surprenant canadien Broderick Thompson de 95/100.

Sous un grand soleil, Marco Odermatt a été le seul à déjouer les nombreux pièges de la piste, notamment sur le haut du tracé, pour décrocher un 6e succès en Coupe du monde, le 3e dans la discipline (trois également en géant).

Beaucoup de ses prestigieux concurrents n'ont pas vu la ligne d'arrivée (Aleksander Aamodt Kilde, Dominik Paris, Romed Baumann...). Le Français Matthieu Bailet, qui s'est élancé le premier, a donné le ton en sortant d'entrée pour être violemment projeté dans les filets de sécurité, avant de pouvoir redescendre sur ses deux skis.

Toujours à la limite, Marco Odermatt (24 ans) a su trouver les bonnes trajectoires pour creuser un écart conséquent sur son dauphin Matthias Mayer, le champion olympique 2018 de la discipline, vainqueur de la descente à Lake Louise samedi dernier.

Le Suisse signe ainsi le doublé : il s'était déjà imposé en 2019 sur le dernier super-G disputé sur la "Birds of Prey", à l'époque son premier succès sur le circuit.

"Une nouvelle victoire ici sonne comme un début de week-end parfait. La course était très difficile aujourd'hui mais j'avais un bon plan en tête grâce à ma reconnaissance. J'ai essayé d'appliquer sur les skis. J'ai pris beaucoup de risques et ça a payé", a-t-il apprécié au micro de la NBC.

Si ses concurrents de trouvent pas la clef, Odermatt a une nouvelle occasion de briller dès vendredi 3 décembre avec un second super-G (à partir de 18h45), avant deux descentes samedi 4 et dimanche 4 décembre où il postulera pour un premier podium.

"Je prends des risques" 

Après être passé proche du gros globe au printemps, le Suisse occupe la tête du classement général depuis la première course de la saison et sa victoire sur le géant de Sölden (Autriche) fin octobre, et il continue de creuser l'écart avec désormais 70 points de plus que Matthias Mayer.

Tenant du titre du classement général, le Français Alexis Pinturault peut nourrir quelques regrets : il avait lui aussi maîtrisé le tracé (2e sur le dernier chrono intermédiaire) avant de commettre une grosse faute en fin de manche alors qu'il pouvait rêver du podium (6e au final).

"C'est une très bonne course. Je fais une grosse faute qui me coûte le podium car j'essaie, je prends des risques, a-t-il expliqué. C'était un tracé sélectif, difficile. On va de plus en plus vite en super-G depuis quelques saisons, presque aussi vite qu'en descente, et les pièges apparaissent avec la vitesse et les mouvements de terrain."

Le Canadien Broderick Thompson a créé la sensation avec le dossard 35 (les meilleurs partent parmi les 20 premiers) : il a chipé la 3e place à l'Allemand Andreas Sander pour 3 centièmes de seconde.

Âgé de 27 ans, Thompson monte sur son premier podium en Coupe du monde. Il n'avait jamais fait mieux que 24e sur la discipline au plus haut niveau.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Le delta du fleuve Rouge parmi les 52 destinations choisies Le delta du fleuve Rouge au Vietnam est la seule destination d'Asie du Sud-Est à figurer dans la fameuse liste des 52 endroits sélectionnés par le New York Times de ce début d’année.