15/10/2020 15:31
L'édition 2020 du Grand Prix de patinage artistique Skate Canada, prévue les 30 et 31 octobre à Ottawa, a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19, ont annoncé mercredi 14 octobre les responsables de l'épreuve.
>>Patinage artistique: finale du Grand Prix: Chen prend les devants
>>Patinage artistique : Chan se rassure lors des Championnats du Canada

Le Canadien Nam Nguyen lors du programme court lors des Championnats des Quatre Continents, à Séoul, le 7 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

La fédération canadienne de patinage artistique a consulté les responsables politiques au niveau municipal et provincial avant d'annuler l'événement, qui devait être disputé sans spectateurs.

"L'organisation des Internationaux de Skate Canada n'est plus viable", a déclaré l'organisation dans un communiqué, citant la santé et la sécurité des patineurs, des officiels et des bénévoles.

"Cette année n'a jamais été comme les autres et nous avons vu des défis importants dans le fonctionnement des compétitions en raison de la pandémie mondiale", a déclaré Debra Armstrong, directrice générale de Skate Canada.

"En raison de l'évolution constante des exigences dans tout le pays et de la récente fermeture de 28 jours dans les points chauds de l'Ontario, dont Ottawa, il est devenu évident qu'il ne serait pas possible d'organiser cet événement. Nous nous réjouissons de poursuivre l'héritage des Internationaux de Skate Canada en 2021".

Cette compétition, l'une des six de la série des Grand Prix de l'Union internationale de patinage (ISU), ne devait mettre en vedette que des athlètes qui vivent et s'entraînent au Canada. La saison devrait commencer avec Skate America à Las Vegas du 23 au 25 octobre prochains.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.