08/07/2020 13:07
Six personnes ont péri et neuf ont été hospitalisées après un important feu de forêt dans l'Est de l'Ukraine, ont indiqué mardi 7 juillet les autorités.
>>Kiev dans une épaisse fumée, record de pollution
>>L'incendie près de Tchernobyl maîtrisé

Un incendie de forêt dans la région de Lougansk dans l'Est de l'Ukraine, le 7 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

"Selon des informations préliminaires, six personnes ont péri", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, dans un communiqué alors que le service d'État pour les Situations d'urgence a fait état de cinq morts et neuf personnes hospitalisés.

L'incendie s'est déclaré lundi 6 juillet dans la région de Lougansk, dont une partie est aux mains séparatistes prorusses, et s'est propagé très vite sur environ 100 hectares, a souligné le gouverneur régional Sergui Gaïdaï à la radio NV. "Cela peut être un incendie volontaire", a-t-il estimé, cité par le site de la radio.

D'abord localisé, le feu s'est considérablement renforcé mardi matin 7 juillet en raison des rafales de vent et des températures de 38°C atteignant le village de Smolianynové. Plus de 120 maisons ont été ravagées par les flammes dans cette zone située à une vingtaine de kilomètres de la ligne de front, selon les autorités. Selon M. Gaïdaï, les autorités ont commencé à évacuer des habitants locaux mais certaines personnes âgées, refusent de partir. "Ils ne veulent pas quitter leurs maisons. Ils disent : +Ici nous sommes nés, ici, nous allons mourir+", a-t-il raconté.

Plus d'un millier de pompiers, secouristes et membres de la Garde nationale étaient dépêchés sur les lieux, a indiqué M. Avakov. Deux avions bombardiers d'eau ont également été envoyés. Le président Volodymyr Zelensky a convoqué le ministre et plusieurs autres responsables pour une réunion à ce sujet, selon la présidence. Au printemps, des feux de forêt sans précédent ont ravagé plus de 66.000 ha dans la zone d'exclusion autour de la centrale de Tchernobyl (nord de l'Ukraine), théâtre en 1986 de la pire catastrophe nucléaire de l'Histoire.

L'Ukraine a été touchée depuis plusieurs jours par une vague de chaleur, y compris dans la région de Lougansk, ce qui aurait pu favoriser ces départs de feu alors que les modèles scientifiques prédisent que les modifications du climat vont entraîner des canicules, des tempêtes mais aussi des incendies naturels toujours plus fréquents

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam