19/02/2021 12:04
Singapour a ouvert jeudi 18 février un hôtel présenté comme sécurisé contre le COVID-19 et un centre de conférences où les visiteurs séparés par des panneaux vitrés communiquent via interphone.
>>Des pays d'Asie du Sud-Est accélèrent les vaccinations de masse 
>>Singapour accélère la vaccination et la Malaisie réintroduit le contrôle des mouvements
>>Singapour continue de rechercher l'énergie propre

Vue générale du patio du Connect@Changi, présenté comme le premier hôtel et centre de conférences sécurisé contre le COVID-19, le 18 février à Singapour.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le grand centre financier asiatique rouvre lentement ses portes aux voyageurs d'affaires étrangers qui, s'ils viennent pour un séjour bref, pourront éviter la quarantaine obligatoire de 14 jours s'ils logent au Connect@Changi, un établissement spécifiquement construit dans ce but près de l'aéroport Changi de la ville-État. Les voyageurs devront néanmoins rester à l'intérieur de l'installation pour la durée de leur séjour, pour éviter de risquer de contaminer des habitants.

Après avoir quasiment fermé ses frontières pendant des mois, Singapour, qui héberge les sièges asiatiques de nombre de multinationales, autorisera prochainement l'entrée de voyageurs d'affaires du monde entier, pour relancer son économie après la récession provoquée par la pandémie. La ville-État a connu la pire récession de son histoire l'an dernier lorsque le trafic de voyageurs s'est effondré sur toute la planète : elle a vu passer 2,7 millions de visiteurs étrangers en 2020, contre 19,1 millions en 2019.

"La reprise des voyages d'affaires et des conférences internationales est importante pour faciliter la reprise économique, à Singapour et dans la région", a déclaré le vice-Premier ministre Heng Swee Keat. Le complexe, qui accueillera ses premiers clients en mars, "préservera notre rôle de centre financier mondial", a-t-il ajouté lors de son inauguration. A leur arrivée à l'aéroport, les visiteurs seront "mis sous bulle" - ils seront testés puis amenés directement à l'hôtel.

Celui-ci comptera au départ 150 chambres, pour passer plus tard à 660 chambres. Chacune sera équipée d'une étagère à l'extérieur où le personnel pourra déposer les repas sans entrer en contact avec le client. Une lumière rouge restera allumée devant chaque chambre jusqu'à réception d'un test négatif au COVID-19, après quoi le client pourra vaquer à ses occupations, toujours à l'intérieur du complexe. Les clients seront régulièrement testés pendant leur séjour et au moment de leur départ.

Le centre comptera d'abord 40 salles de réunions (170 plus tard), où les visiteurs seront séparés les uns des autres par des panneaux vitrés et communiqueront par interphone pour réduire les risques de contamination. Une société de technologie médicale basée à Singapour a déjà réservé une partie de l'installation pour une trentaine de ses cadres supérieurs.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La forte vitalité du chant alterné

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.