22/03/2020 21:44
Dans le contexte d'épidémie de COVID-19, les visiteurs à court terme ne seront plus autorisés à entrer ou transiter par Singapour à partir de 23h59 le 23 mars, a annoncé dimanche 22 mars le ministère singapourien de la Santé (MOH).
>>Singapour pourrait connaître sa première récession depuis deux décennies
>>Le nombre de croisiéristes en baisse de 52% à Singapour
>>Singapour prend des mesures supplémentaires face au COVID-19

L'aéroport de Changi à Singapour. Photo : Xinhua/VNA/CVN

Seuls les détenteurs d'un laissez-passer de travail qui travaillent dans les secteurs fournissant des services essentiels tels que soins de santé et transports, et les personnes qu'ils ont à charge, seront autorisés à retourner à Singapour. Ces mesures ont été annoncées un jour après que deux premiers décès dus au COVID-19 ont été enregistrés dans la cité-État.

Le ministère singapourien de la Santé a déclaré que près de 80% des nouveaux cas à Singapour au cours des trois derniers jours étaient des cas importés. Au 21 mars, Singapour a signalé 432 cas d’infection au virus SARS-CoV-2 dont 140 ont été guéris. En Indonésie, le président de l'Association médicale indonésienne (IDI), Muhammad Faqih, a confirmé le 22 mars que trois docteurs indonésiens étaient décédés après avoir été infectés par le coronavirus.

Le 20 mars, le gouverneur de Jakarta, Anies Baswendan, a affirmé qu’au moins de 25 agents de santé dans la capitale avaient contracté le virus. À ce jour, l’Indonésie a confirmé 450 cas de contamination dont 38 décès. En Malaisie, le ministère de la Santé a annoncé que le 9e cas de décès dans ce pays était un docteur de 48 ans travaillant à l’hôpital Tuanki Fauziah. Le 22 mars à midi, la Malaisie avait enregistré 1.183 cas.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.