17/04/2020 16:38
Des chercheurs de l'Université technologique de Nanyang, Singapour (NTU Singapour), ont développé un robot capable de désinfecter rapidement de grandes surfaces pour soutenir la lutte de Singapour contre le COVID-19.
>>Les jeunes ingénieurs de Dà Nang s’engagent dans la lutte contre le COVID-19
>>Fabrication de robots de désinfection des chambres d’hôpital

XDBOT est équipé d'un tube qui peut asperger du désinfectant rapidement sur de grandes surfaces.
Photo : AFP/VNA/CVN

Baptisé eXtreme Disinfection roBOT (XDBOT), ce robot de désinfection peut être contrôlé à distance via un ordinateur portable ou une tablette, ce qui évite aux nettoyeurs d'être en contact avec les surfaces, réduisant ainsi le risque de contamination par le virus.

XDBOT est un robot en forme de boîte rectangulaire monté sur roues et armé d'un bras articulé qui peut être manoeuvré à distance. Il peut atteindre avec une grande dextérité des endroits difficiles à nettoyer, comme l'espace sous les lits ou les tables. Il est aussi équipé d'un tube qui peut asperger du désinfectant rapidement sur de grandes surfaces.

Selon le professeur Chen I-Ming, chef du projet, l’utilisateur de ce nouveau robot peut contrôler avec précision le processus de désinfection, augmentant la surface nettoyée jusqu'à quatre fois, sans aucun contact avec les surfaces.

XDBOT a été testé dans les espaces publics du campus NTU. Les chercheurs travaillent avec des établissements de santé et espèrent tester davantage le prototype dans davantage d’espaces publics et les hôpitaux publics locaux.

Le 16 avril, Singapour a détecté 728 nouveaux cas de contamination au coronavirus, portant le total à 4.427, dont dix décès.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Tourisme intérieur : plus de 53% des Vietnamiens prêts à voyager cet été Selon une enquête menée récemment par le Conseil consultatif du tourisme (TAB) sur les tendances de voyage intérieur post-COVID-19, plus de 53% des personnes sondées se sont déclarées prêtes à voyager cet été après la maîtrise de l'épidémie de COVID-19 au Vietnam.