10/05/2019 19:36
Le ministère singapourien de la Santé (MOS) a confirmé jeudi 9 mai un cas d'infection par le variole du singe (monkeypox), impliquant un ressortissant nigérian arrivé le mois dernier.

>>Les épidémies au Nigeria, potentielle "bombe à retardement"
 

Un patient atteint de la variole du singe en République démocratique du Congo lors d'une épidémie en 1997. Photo: CDC/CVN

Avant de venir à Singapour, l'homme avait assisté à un mariage au Nigéria, où il a peut-être consommé de la viande de brousse, source possible de transmission du virus de monkeypox. Selon le MOS, cet homme est actuellement dans un pavillon d'isolement au Centre national des maladies infectieuses (NCID) et est dans un état stable.

Entre temps, 22 personnes identifiées comme ayant des contacts proches avec le patient ont également été mises en quarantaine par mesure de précaution. La viande de brousse, la viande d’animaux sauvages chassés et vendus à des fins alimentaires, est une source populaire de protéines dans certaines régions d’Afrique, où la viande d’animaux domestiques est rare ou chère.

Selon le MOS, s’il est possible que la maladie se transmette entre humains, le risque de propagation est faible. Les symptômes courants de la maladie sont la fièvre, les maux de tête, les douleurs musculaires, les maux de dos, les ganglions lymphatiques enflés et les éruptions cutanées.

Dans un communiqué, le MOS a déclaré que le monkeypox est généralement spontanément résolutif, la plupart des patients se rétablissant dans un délai de deux à trois semaines.

Dans certains cas, cependant, le virus peut entraîner des complications graves telles que pneumonie, encéphalite et infection des yeux, entraînant une perte de vision.

La transmission du monkeypox se produit principalement lorsqu'une personne entre en contact étroit avec des animaux infectés, généralement des rongeurs, lors de la chasse et de la consommation de viande de brousse.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.