10/03/2021 03:21
En dépit de la pandémie de COVID-19, les exportations aquatiques du Vietnam sur les deux premiers mois de l’année ont connu des croissances significatives, prévoyant d’atteindre une hausse de 5% pour toute l’année, pour un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’USD.

>>Les exportations des produits aquatiques en hausse 
>>Les exportations en hausse de plus de 50% en variation annuelle
 

Un marché de thons dans la province de BinhThuân au Centre.


La valeur des exportations aquatiques en janvier est estimée à 606 millions de dollars, en hausse de 23,4% par rapport à la même période de l’année précédente, à 405 millions d'USD en février malgré les vacances du Têt (Nouvel An lunaire). Ainsi, sur les deux premiers mois de l’année, la valeur des exportations aquatiques du Vietnam s’est établie à plus d’un milliard d'USD, une hausse de 2,2% par rapport à la même période de l’an passé, relate l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP) dans son dernier rapport publié le 5 mars.


Les pangasius, poissons marins et crevettes au top

Les pangasius, poissons marins et crevettes sont classés dans la liste des exportations les plus importantes. Alors que les exportations de pangasius ont connu une chute de 25,5% en 2020 pour une valeur totale de 1,49 milliards d’USD, la croissance au mois de janvier a été de 21,7% (par rapport au mois de janvier 2020) , pour un chiffre d’affaires de 124,5 millions d’USD. La valeur des exportations de ce poisson sur tous les marchés en janvier a d’ailleurs connu une croissance positive, selon la VASEP.

Plus précisément, les États-Unis sont le plus grand marché de pangasius vietnamien en janvier avec une valeur de plus de 27 millions d’USD, soit une croissance de 51%, suivi par les pays signataires de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), pour un chiffre d’affaires de plus de 24 millions d’USD, en hausse de 38% (dont 73% pour le Mexique, 45% pour l’Australie et 42% pour le Canada), puis viennent la Chine et Hong Kong (Chine), en troisième place avec plus de 11 millions d’USD.

Outre les États-Unis et les pays du 
CPTPP, les exportations de pangasius vers de nombreux autres marchés ont également fortement augmenté en janvier. Les exportations vers le Brésil, la Colombie, le Royaume-Uni et la Russie sont par exemple passées de 37% à 129%.

En février, en raison des longues vacances du Têt, les exportations de pangasius ont diminué par rapport à la même période de 2020. Sur les deux premiers mois de l'année, la valeur des exportations de pangasius est toutefois estimée à 214 millions d’USD, en hausse de 1,7% par rapport à la même période de 2020.

Expériences acquises durant la crise sanitaire

Au cours des deux premiers mois de l'année, les exportations de crevettes sont estimées à 380 millions d’USD, en légère baisse de 0,8% par rapport à la même période de l'an dernier. La légère baisse des exportations de crevettes est principalement due à la baisse de 48% de la valeur des exportations de crevettes tigrées noires en raison des prix élevés, non compatibles avec le marché durant la période l'épidémie de COVID-19, et au contrôle strict des aliments surgelés importés sur le marché chinois.

Les crevettes font partie des produits les plus exportés du Vietnam.

Cependant, les exportations de crevettes en général présentent encore de nombreux signes positifs, car la valeur des exportations de crevettes à pattes blanches continue d'augmenter d’environ 14%. Ce type de crevettes continue d'occuper une position clé dans les exportations de crevettes en général, représentant 80% de la valeur totale des exportations.

Les exportations de fruits de mer au cours des deux premiers mois de l'année sont estimées à près de 420 millions d’USD, en hausse de 5,5% par rapport à la même période de 2020. En particulier, les exportations de poissons de mer se développent bien, avec un taux de croissance estimé à 15%. Les exportations de calmars et de poulpes ont également légèrement augmenté de 0,8%.

Selon la VASEP, en 2021, le commerce mondial des fruits de mer sera toujours affecté par la pandémie de COVID-19. En raison de l’impact de la pandémie, la demande en fruits de mer cette année continue de s’orienter vers des produits à prix plus abordables, faciles à transformer, entreposables sur une longue durée et adaptés à une consommation familiale. Comme par exemple, les petites crevettes blanches congelées, les crevettes blanches transformées, le poisson grillé, le surimi, le filet de poisson de mer coupé en morceaux, les anchois séchés ou les calamars séchés.

La bonne nouvelle est que, grâce à une production stable, le Vietnam est toujours en mesure de maintenir son avantage concurrentiel en matière d'approvisionnement en matières premières par rapport aux autres pays. En outre, les accords de libre-échange comme les accords EVFTA ou UKVFTA continueront d'être des leviers pour les exportations vietnamiennes de fruits de mer. Autre point positif : après une année confrontée aux fluctuations du marché en raison de la pandémie de COVID-19, les producteurs de fruits de mer domestiques ont acquis plus d'expérience et de flexibilité pour s'adapter aux changements de la demande et du goût du marché, estime la VASEP.

 

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.