06/11/2021 19:36
Au moins 80 personnes ont été tuées dans l'explosion d'un dépôt de carburant vendredi soir 5 novembre dans la zone industrielle de Freetown, la capitale de la Sierra Leone, en Afrique de l'Ouest.
>>Nigeria : 12 morts dans l'explosion d'un camion-citerne 
>>Six camions-citernes explosent sur une autoroute au Pérou
>>Afghanistan : au moins 100 camions-citernes détruits dans un incendie
>>Quatre morts, dont trois enfants dans l’explosion d’un camion citerne

Des personnes regardent des carcasses de motos brûlées après l'explosion d'un dépôt de carburant à Freetown, en Sierra Leone, le 6 novembre 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons récupéré 80 corps du site de l'accident la nuit dernière avec nos ambulances", a déclaré un membre de la Croix-Rouge, précisant que les opérations de secours se poursuivaient samedi matin 6 novembre.

Un infirmier de l'hôpital où les victimes ont été acheminées a confirmé le nombre de morts, précisant également avoir reçu beaucoup de femmes, hommes et enfants avec de "graves blessures".

Selon des témoins oculaires, l'accident a été provoqué par un camion-citerne qui a explosé dans une station-service suite à un accident. Le feu s'est ensuite propagé dans le quartier.

Plusieurs corps calcinés ont été découverts dans des voitures et dans les rues adjacentes.

Dans un message posté samedi 6 novembre sur Twitter, le président Julius Maada Bio s'est dit "profondément bouleversé par l'incendie tragique et les horribles pertes en vies humaines".

"Je tiens à exprimer ma profonde sympathie aux familles qui ont perdu des êtres chers et à ceux qui ont été mutilés", a-t-il ajouté, assurant que son gouvernement "fera tout pour soutenir les familles touchées".

Le vice-président sierra-léonais, Mohamed Juledh Jalloh, s'est rendu samedi matin 6 novembre sur place, accompagné d'une délégation.

De son côté, la maire de Freetown, Yvonne Aki-Sawyerr, s'est dite dans un communiqué publié sur Facebook "profondément attristée". "Les vidéos et photos qui circulent sur les réseaux sociaux sont déchirantes", a ajouté Mme Aki-Sawyerr, qui a regretté de ne pouvoir se rendre sur place en personne car elle était en déplacement à l'étranger.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Une feuille de route pour une réouverture sûre au tourisme international Le Bureau du gouvernement vient de publier un télégramme officiel sur les directives du Premier ministre Pham Minh Chinh concernant la définition d’une feuille de route de réouverture sûre, scientifique et efficace au tourisme international.