03/07/2022 16:07
Le Palio de Sienne, célèbre course de chevaux remontant au XVIIe siècle, a repris ses droits samedi 2 juillet sur la place principale de cette ville toscane après deux ans d’interruption pour cause de pandémie.
>>Italie : Lukaku revient à l'Inter pour chasser son "blues"

Le jockey italien Stefano Piras tombe lors d'un faux départ du Palio de Sienne le 2 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

"Après deux années d’arrêt forcé où nous avons dû renoncer à notre fête populaire, la ville, ses quartiers et tous les habitants de Sienne ont retrouvé avec joie et passion leur culture, leurs traditions et leurs valeurs", s’est félicité avant la course le maire de la ville, Luigi de Mossi, cité par le quotidien La Repubblica.

C’est le cheval portant les couleurs du quartier du Dragon qui a remporté la course, en présence de milliers de personnes réunies sur la magnifique Piazza del Campo, joyau architectural reconnaissable par sa forme incurvée (comme une coquille Saint-Jacques) et inclinée comme un amphithéâtre.

Parmi les personnalités présentes figurait notamment la présidente de la Chambre des représentants américains, Nancy Pelosi, qui est passée auparavant par Rome où elle a rencontré le pape François.

La course oppose tour à tour dix des dix-sept "contrades" ou quartiers de la ville et les participants sont tirés au sort. Le vainqueur est le cheval qui termine premier les trois tours de la place, avec ou sans son cavalier, ce qui arrive souvent. Le perdant de la course est le quartier qui finit deuxième et non pas dernier.

Sur la piste, les cavaliers ont le droit de se servir de leur cravache pour frapper les autres chevaux et cavaliers.

La course en elle-même est très rapide, mais c’est tout le cérémonial et les rituels l’entourant qui rendent l’événement exceptionnel : grande parade en costumes d’époque, bénédiction des chevaux, banquets... Le vainqueur reçoit un drapeau en soie peinte, appelée "palio", conçue spécialement pour chaque course.

La Piazza del Campo, dominée par la silhouette effilée de la tour dite "del Mangia", haute de 102 m, est spécialement aménagée pour l’occasion : des tonnes de terre y sont déversées pour créer une piste entourée de gradins aux places très convoitées. Elle peut accueillir jusqu’à 14.700 spectateurs.

Le Palio se court deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août, attirant à chaque fois des touristes du monde entier.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï