10/02/2019 12:22
Le nom de Si Hoàng est connu dans le pays et même à l’étranger. Sa réputation est due en grande partie à l’ao dài, la tenue traditionnelle des femmes vietnamiennes, dont il a conçu des designs exceptionnels.

>>L’áo dài, un trait culturel de toute beauté
>>BAO TET : Un musée privé de l’ao dài à Hô Chi Minh-Ville
 

Si Hoàng et l’auteure (droite) au parc de musée d’ao dài à Hô Chi Minh-Ville.

Calme et posé, le designer spécialisé dans l’ao dài Si Hoàng a l’apparence d'un professeur, bien qu'il ne fréquente plus les estrades des salles de classe depuis des décennies. Cet homme de 57 ans, originaire de Hanoï, qui s’est établit à Hô Chi Minh-Ville en 1975, fut d’abord peintre.

Diplômé - et même major de promotion - de l’École des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville en 1987, Si Hoàng a d’abord enseigné à la faculté de design d’art de l’Université d’architecture de la mégapole.

En 1989, il est informé d’un concours d’ao dài lancé par le journal Femme de Hô Chi Minh-Ville. Une idée lui vient alors en tête: Pourquoi ne pas peindre dessus des motifs pour le magnifier? Sur un ao dài blanc, il peint une grande rose rouge. Et à sa grande surprise, cette tenue décroche le premier prix. À la suite de ce premier succès, de nombreux magasins de vêtements brodés sont venus lui passer des commandes. Un tournant dans sa vie...

À la recherche de nouveaux designs

Au début, Si Hoàng s’est limité à la création de motifs sur les ao dài. Puis peu à peu, il s’est penché sur la création de nouveaux designs. "L’+ao dài+ demeure la tenue la plus belle et la plus caractéristique de la femme vietnamienne. C’est une source d’inspiration inépuisable", explique-t-il.

En quête d’inspiration, Si Hoàng a voyagé  dans les zones montagneuses pour étudier les costumes des ethnies. C’est ainsi qu’il a créé 12 ao dài inspirés des tenues traditionnelles que portent les femmes des ethnies minoritaires. Ces vêtements ont été portés par les 12 finalistes du concours "Miss Mode 91" et très appréciés du jury.

Une des créations de Si Hoàng.

"À bon vin, point d’enseigne", dit le proverbe. À la suite de ce coup d’éclat dans le milieu des reines de beauté, de nombreuses candidates de concours sont venues lui commander des ao dài. Car défiler dans cette tenue emblématique du Vietnam est une épreuve indispensable dans tous les concours de beauté. En 1992, lors de sa cérémonie de couronnement de “Miss du journal Tiên Phong" - prédécesseur de "Miss Vietnam"- Hà Kiêu Anh a porté une de ses créations. Un grand honneur pour Si Hoàng.

Les succès se sont enchaînés, tant et si bien que le designer a décidé d’ouvrir sa propre boutique d’ao dài et de créer un atelier de création.

Institut des costumes en gestation

L’ao dài n’apparaît pas seulement dans les fêtes, les mariages ou les cérémonies, c’est aussi une tenue appréciée dans la vie quotidienne. Employées de bureau, hôtesses de l’air, présentatrices de télévision et même étudiantes le portent quotidiennement. C’est pour cette raison que Si Hoàng ne cesse d’imaginer de nouveaux designs.

La philosophie de Si Hoàng est d'intégrer l'art dans ses créations, de rechercher des idées à partir du trésor culturel disponible. Il veut contribuer à faire de l'ao dài vietnamien un symbole de la beauté humaine sur un pied d'égalité avec la mode mondiale et souhaite créer une marque internationale.

"En plus d’être une belle tenue à la mode, l’+ao dài+ véhicule la quintessence culturelle du Vietnam. Élément du patrimoine vestimentaire international, cette tenue constitue un signe de reconnaissance du peuple vietnamien dans le monde", a souligné Si Hoàng.

Un coin du musée de l’ao dài de Si Hoàng, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. 

Sa passion pour l’ao dài l’a poussé à établir un musée privé dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, une première au Vietnam, où il expose des ao dài portés par des célébrités nationales. Une destination très appréciée des touristes tant vietnamiens qu’étrangers.

Sa raison de vivre, c’est l’art au sens large. C’est pourquoi, en plus d’être designer,  Si Hoàng est aussi comédien. Sur la scène du Théâtre Hoàng Thai Thanh, dans le 10e arrondissement, chaque soir, il incarne  différents rôles.

Si Hoàng nourrit d’autres projets. Il établira un Institut des costumes vietnamiens début 2019, après l’approbation des services  municipaux compétents. Cet établissement sera spécialisé dans les comportements vestimentaires des ethnies du pays, l’évolution des tenues traditionnelles et modernes...

Si Hoàng a eu du succès dans les affaires grâce à sa capacité  d’intégrer les valeurs de la culture traditionnelle vietnamienne dans la société moderne. Il bouillonne d’idées et de projets, et ne compte pas se reposer sur ses lauriers!

Texte et photos: Huong Giang/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Séjour de rêve au Mai Châu HideAway Resort En activité depuis quelques années, le Mai Châu HideAway Resort est une adresse de référence de par son cadre. C’est le seul complexe écologique situé au bord du lac Hoà Binh, province éponyme septentrionale.