25/05/2018 17:41
Go-Jek, entreprise technologique indonésienne proposant un service de véhicules de tourisme avec chauffeur sur application mobile, a annoncé le 24 mai son intention de conquérir des marchés étrangers. Elle compte en effet investir 500 millions de dollars pour élargir ses activités aux marchés vietnamien, thaïlandais, singapourien et philippin dans les mois à venir.
>>Mariage Uber-Grab: vers l’émergence d’une concurrence vietnamienne?
>>La licorne indonésienne Go-Jek prévoit de débarquer au Vietnam
>>Hanoï : les taxis Uber et Grab bannis de certaines rues aux heures de pointe
>>UberMoto et GrabBike, ou les xe ôm révolutionnaires du Vietnam

Go-Jek sera présent au Vietnam dans les mois à venir. Photo: CTV/CVN

Outre le "ride-hailing", Go-Jek propose des services de livraison, d’achat en ligne, de massage, de nettoyage des locaux.

Avec son nouveau plan, Go-Jek s’affrontera à Grab – société singapourienne qui domine le marché de l’Asie du Sud-Est après son acquisition des activités de transport et de livraison de nourriture d'Uber en Asie du Sud-Est. Go-Jek et Grab ont déjà une concurrence acharnée sur le marché indonésien.

Selon une étude de Google et Temasek, le marché de mobilité à la demande (ride-hailing) en Asie du Sud-Est devrait peser 20 milliards de dollars en 2025.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).