12/07/2018 18:42
Le Tribunal populaire de la ville de Phan Thiêt a condamné jeudi 12 juillet sept personnes à des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 30 ans de prison pour des troubles à l’ordre public dans la nuit du 11 juin devant le siège du Comité populaire de la province de Binh Thuân (Centre).
>>Binh Thuân: arrestation de huit personnes pour troubles à l’ordre public
>>Binh Thuân: ouverture de l’instruction pénale sur des troubles à l’ordre public
>>Arrestation de certains éléments extrémistes ayant causé des troubles à Binh Thuân

Les accusés, Nguyên Van Hung, 26 ans, Nguyên Van Manh, 24 ans, Nguyên Van Minh, 52 ans, Nguyên Phuong Dông, 24 ans, Nguyên Dinh Vu, 41 ans, Nguyên Minh Hai, 17 ans, et Trân Thi Ngoc, 50 ans, sont tous domicilés dans la province de Binh Thuân.

Le Tribunal populaire de la ville de Phan Thiêt, province de Binh Thuân (Centre), a condamné le 12 juillet sept personnes pour des troubles à l’ordre public. 
Photo: VNA/CVN

La justice leur a reproché de s’être attroupés devant le Comité populaire de la province de Binh Thuân avec beaucoup d’autres personnes, hurlant, projetant des pierres et des cocktails Molotov sur les forces chargées du maintien de l’ordre public, semant la pagaille et troublant la sécurité publique sur les lieux.

Le jury a prononcé des peines de 30 ans de prison à l’encontre de Nguyên Van Minh, Nguyên Van Hung, Nguyên Phuong Dông et Nguyên Van Manh, de 24 ans de prison à l’encontre de Nguyên Dinh Vu et Trân Thi Ngoc, et de 18 mois de prison avec sursis à l’encontre de Nguyên Minh Hai pour "troubles à l’ordre public".

Les 10 et 11 juin, plus de 400 personnes se sont rassemblées devant les sièges du Conseil populaire provincial et du Comité populaire de la ville de Phan Thiêt, et se sont livrées à des actes considérés comme extrémistes. Ce n’était qu’après minuit de ces soirées que les foules ont été dissoutes, ont fait savoir mercredi 11 juillet à la presse les autorités locales.

Les émeutiers arrêtés à Phan Thiêt ont dit aux enquêteurs avoir reçu de l’argent d’autres personnes pour provoquer des troubles, et aucun d’eux ne savaient ou avaient l’intention de faire opposition au projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales, ont-ils indiqué à la presse.

Ceux qui ont incité les gens à protester et à perturber la sécurité et l’ordre public sont des élements réactionnaires, et beaucoup d’émeutiers sont des criminels ou affiliés à des cercles de la drogue. La police de Binh Thuân recherche des instigateurs et des cerveaux derrière les incidents pour les traiter strictement conformément à la loi, ont-ils ajouté.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.