27/08/2018 23:08
>>Donald Trump annule le voyage de son secrétaire d’État à Pyongyang 
>>Des familles séparées des deux Corées se rencontrent

La République de Corée a indiqué lundi 27 août qu'elle pourrait retarder l'ouverture d'un bureau de liaison au Nord, après que le président américain Donald Trump eut annulé la visite à Pyongyang du secrétaire d'État, Mike Pompeo. Le chef de la Maison Blanche a expliqué cette décision par le manque de progrès sur la dénucléarisation qu'il a en partie imputé à la Chine. Cette annulation a eu pour conséquence de freiner la mise en oeuvre par la République de Corée d'un projet visant à ouvrir un bureau de liaison en République populaire démocratique de Corée, ce qui s'inscrivait dans le cadre de la détente en cours sur la péninsule. "Je ne peux pas dire que cela n'aura aucun impact", a déclaré un porte-parole du président sud-coréen, Kim Eui-kyeom. "Nous étions en train d'envisager l'ouverture d'un bureau de liaison dans le cadre d'une série d'événements qui incluait la visite de Pompeo au Nord et le sommet intercoréen, mais il faut revoir cela en raison de la nouvelle situation", a-t-il ajouté. Des responsables de la présidence sud-coréenne ont précisé que le porte-parole faisait référence au calendrier de l'ouverture du bureau, et pas au projet lui-même. La mise en place d'un tel bureau avait été décidée en avril par le président sud-coréen Moon Jae-in et par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lors de leur sommet. M. Moon est très favorable à la reprise des projets de coopération intercoréenne, ce qui peut potentiellement poser problème à Washington. Il doit se rendre à Pyongyang en septembre.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.