12/09/2020 23:18
La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, a appelé les pays d’Asie-Pacifique à envoyer un "message unifié" pour la reprise du dialogue avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), renouvelant la volonté de Séoul de forger les efforts pour une paix durable dans la péninsule coréenne.

>>Félicitations pour l’anniversaire de la fondation de la RPDC
>>Péninsule coréenne : entretien entre les envoyés spéciaux sud-coréen et américain

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha.
Photo : Yonhap/VNA/CVN

S’exprimant lors du Forum régional de l’ASEAN (ARF) tenu par visioconférence le 12 septembre, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne a également souligné la volonté de la République de Corée d’améliorer les relations intercoréennes à travers divers projets de coopération transfrontalière, qu’elle a qualifiée de "pierre angulaire" de paix dans la péninsule, a rapporté l’agence de presse Yonhap.

"La ministre Kang a déclaré que bien qu’il soit difficile de résoudre la méfiance de longue date dans la péninsule coréenne en peu de temps, la question de la péninsule ne peut être réglée que par un dialogue et une coopération soutenus", a déclaré le ministère sud-coréen des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.

"La ministre a dit qu’elle s’attend à ce que l’ARF envoie un message unifié appelant à une résolution pacifique de la question grâce à une reprise rapide du dialogue", a-t-il ajouté.

La session virtuelle de l’ARF a réuni des représentants de 27 pays et organisations, dont les 10 membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, les États-Unis, la Chine et le Japon.

Sur la question de la Mer de Chine méridionale, appelée Mer Orientale au Vietnam, Kang a réitéré la position de Séoul en faveur de la liberté de navigation et de survol dans cette artère maritime stratégiquemen vitale, affirmant que la paix dans cette mer est particulièrement cruciale au moment de la crise du coronavirus.

En outre, la ministre a souligné l’importance pour les pays de la région de rester vigilants face à une série de défis de sécurité non traditionnels, tels que le terrorisme et les cyberincursions, notant une activité accrue dans le cyberespace au milieu de la pandémie. 


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.