23/11/2019 10:35
La conférence internationale sur la Journée de la sécurité de l'information au Vietnam 2019, sur le thème "Renforcer la cyber-sécurité nationale à l'ère numérique", s'est déroulée jeudi 21 novembre à Hô Chi Minh-Ville. L'événement était organisé conjointement par l'Association de la sécurité de l'information du Vietnam (VNISA) et le Service municipal de l'information et de la communication.
>>Journée de la sécurité de l'information Vietnam 2019
>>Compétition étudiante de sécurité de l’information
>>Sécurité de l'information : promouvoir le développement de produits et services

Conférence internationale sur la Journée de la sécurité de l'information au Vietnam 2019, le 21 novembre à Hô Chi Minh-Ville.

La Journée de la sécurité de l'information au Vietnam 2019 (JSI 2019) comprenait une série d'événements nationaux, dont deux conférences simultanément à Hô Chi Minh-Ville et Hanoï.

Cet événement annuel a pour but de sensibiliser la population à la sécurité de l’information, de promouvoir le développement des technologies et des applications en la matière dans tous les secteurs socioéconomiques.

C’est également l’occasion pour  les experts et  entreprises de se rencontrer, de renforcer leur coopération et de proposer des solutions en matière de cyber-sécurité aux organes de l’État concernés.

Lors de la conférence internationale sur la Journée de la sécurité de l'information au Vietnam 2019, sur le thème "Renforcer la cyber-sécurité nationale à l'ère numérique", tenue jeudi 21 novembre à Hô Chi Minh-Ville, l'Association de la sécurité de l'information du Vietnam (VNISA) au Sud a dévoilé le Rapport sur l’état de la sécurité de l'information au Sud en 2019. Il en ressort que malgré des progrès certains, les cyber-attaques contre les sites vietnamiens sont toujours graves.

Le Centre d'intervention en cas d’urgence informatique du Vietnam (VNCERT) a enregistré l’année dernière 6.000 attaques informatiques sur des sites web vietnamiens. Parmi celles-ci, on dénombre 2.000 attaques de phishing, près de 4.000 modifications d’interface (Deface) et plus de 200 incidents de programmes malveillants (Malware).

Chaque jour, près de 100.000 adresses vietnamiennes interrogent ou se connectent aux réseaux de PC fantômes (Botnet). Le Vietnam est toujours le troisième pays (après l'Inde et la Chine) contrôlé par des ordinateurs fantômes ou des réseaux de zombies.

Cependant, on constate que le nombre total de cyber-attaques a diminué d’environ 20% par rapport au quatrième trimestre 2018. Le nombre d'adresses IP vietnamiennes dans les réseaux de PC fantômes s'élève à près de 2.000, soit 17% de moins qu’au quatrième trimestre 2018.

Cependant, dans le contexte de numérisation de tous les secteurs de la vie socio-économique, le renforcement de la cyber-sécurité est un impératif absolu, non seulement dans les entreprises, mais également dans tous les ministères et organisations.

Mettre en œuvre plusieurs solutions en même temps

Nguyên Thành Hung, vice-ministre de l'Information et de la Communication, a déclaré que pour améliorer la cyber-sécurité, le Vietnam devait définir un certain nombre de critères sur l’environnement juridique, les indicateurs pour évaluer le niveau de risques, le nombre d’entreprises opérant dans le secteur de la sécurité de l’information, les ressources humaines en TI de haute qualité. Les  systèmes d’information de l’État et des entreprises doivent être protégés 24h/24.

Nguyên Thành Hung, vice-ministre de l'Information et de la Communication, lors de la conférence.

Pour sa part, Nguyên Trong Duong, directeur adjoint du Département de la sécurité de l'information (ministère de l'Information et de la Communication), a déclaré que l'établissement de critères permettant d'évaluer les risques est le plus important. Parce qu’à l'ère numérique, les réseaux sociaux dominent le monde, les internautes misent trop sur le cyberespace. Par conséquent, pour assurer la sécurité de l’information, le Vietnam doit disposer de critères d'évaluation valables. À l'heure actuelle, les critères d'évaluation des agences, des ministères et des branches ne sont pas synchronisés.

Face à ce problème, le représentant de la VNISA a proposé aux organes de gestion de l'État de continuer de donner des orientations pour le développement de la sécurité de l’information ainsi que des critères et indicateurs d'évaluation fiables, de compléter les réglementations en matière de sécurité de l’information ainsi que de niveau d'investissement dans la cyber-sécurité, de renforcer les actions contre les cybercriminels.

Le représentant de la VNISA a également recommandé aux entreprises  de considérer la sécurité de l’information comme une tâche essentielle où il ne faut pas hésiter à investir, sous peine de sérieux désagréments en cas d’attaques.

Texte et photos : Trung Khánh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Parc national de Phia Oac - Phia Ðén, cadeau du Ciel Comparé à une perle précieuse que la nature aurait offerte à la province de Cao Bang, le Parc national de Phia Oac - Phia Ðén constitue le site idéal pour développer l’écotourisme.