15/12/2019 18:42
Désireux de mettre à jour les avancées sur la santé reproductive des femmes, l'Hôpital franco-vietnamien de Hô Chi Minh-Ville a organisé un séminaire communautaire sur le thème "Soins gynécologiques : conditions, traitements et esthétique".
>>Minimiser la transmission du VIH de la mère à l’enfant
>>Lancement du projet #LoveYourBody
>>Journée mondiale de la contraception : colloque sur la contraception proactive à Hanoï

Séminaire communautaire sur les soins de santé reproductive des femmes, le 14 décembre à Hô Chi Minh-Ville.

Les conférenciers ayant participé au séminaire communautaire le 14 décembre à l'Hôpital franco-vietnamien de Hô Chi Minh-Ville étaient des médecins travaillant à cet hôpital, qui ont non seulement présenté des connaissances sur les maladies obstétricales et gynécologiques courantes telles que dysménorrhée et endométriose, mais également précisés les tendances et méthodes modernes de rajeunissement et d'embellissement vaginaux.

Selon le Dr Sophie Sanguin, du Service d'obstétrique et de gynécologie de l'Hôpital franco-vietnamien, l'endométriose est facilement identifiée à tort comme étant un symptôme courant de dysménorrhée.

Des études épidémiologiques indiquent que de 7% à 10% des femmes dans le monde souffrent d'endométriose et environ 40% subissant un examen d'infertilité sont classées avec l'endométriose. En résumé, on peut voir que l'endométriose est l'une des principales causes d'infertilité des femmes.

La chirurgie laparoscopique,
l'option la plus optimale


L'endométriose provoque inconfort et  douleur, réduisant ainsi la qualité de vie des femmes. En particulier, les symptômes, dont l'un est une douleur pelvienne sévère pendant la menstruation qui n'est pas curable avec des analgésiques, sont facilement identifiés à tort comme étant d'autres phénomènes physiologiques, de sorte que de nombreuses femmes ne détectent la maladie qu'après de nombreuses années.

Un résultat inquiétant est que le traitement tardif de l'endométriose peut éventuellement conduire à l'infertilité. Il existe actuellement deux méthodes de traitement courantes, l'une utilisant des médicaments hormonaux, dont l'œstroprogestatif combiné à des contraceptifs oraux sont fortement recommandés. Cependant, en cas d'endométriose profonde complexe avec invasion, la chirurgie laparoscopique est l'option la plus optimale.

"La chirurgie laparoscopique moins invasive résout non seulement les endoscopes complexes, mais garantit également les problèmes esthétiques. Au lieu d'une longue incision utilisée lors d'une opération traditionnelle, la chirurgie laparoscopique ne nécessite que quatre petits trous dans l'abdomen", a partagé le Dr Sanguine.

"Une telle approche aide la patiente à guérir rapidement et offre un temps de récupération rapide. La chirurgie endoscopique est réalisée avec presque toutes les maladies gynécologiques à l'exception du cancer de l'ovaire, de sorte que les patientes sont rassurées", a-t-il souligné.
 
 
Texte et photo : Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).