22/07/2018 20:32
Un séminaire sur la préservation de la biodiversité et le développement durable du Centre et du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) a eu lieu samedi 21 juillet dans la ville de Dà Nang.
>>Des solutions efficaces pour conserver la biodiversité dans le Parc national de Tràm Chim
>>Les Doucs, stars de la péninsule de Son Trà
>>Quang Binh lance des circuits de découverte de nouvelles grottes

Un séminaire sur la préservation de la biodiversité et le développement durable se tient le 21 juillet à Dà Nang (Centre). 
Photo: Lê Lâm/VNA/CVN

Intitulé "Leçons tirées d'expériences sur le développement touristique dans les Parcs nationaux et les Réserves naturelles", le séminaire sur la préservation de la biodiversité et le développement durable du Centre et du Tây Nguyên a été organisé par l’Union des Associations scientifiques et techniques de Dà Nang, le Centre de préservation de la biodiversité Green Viet et d’autres.

Cet événement a attiré 150 délégués venus d’organes gestionnaires publics, d’organisations d’étude et sociales, d’universités, d’entreprises et aussi des experts vietnamiens et étrangers. Ils ont discuté de la préservation de la biodiversité, des leçons tirées par les parcs nationaux et les réserves naturelles lors du processus de gestion, de la pression en matière touristique sur ceux-ci et aussi proposé des modèles biologiques favorables pour atteindre les objectifs de développement durable.

Le Centre et le Tây Nguyên comptent à présent 59 parcs nationaux, réserves naturelles, réserves de protection des espèces et variétés végétales, selon l’Union des Associations scientifiques et techniques de Dà Nang.

Dang Vu Minh, président de l’Union des associations des sciences et des technologies du Vietnam, s'exprime le 21 juillet à Dà Nang.
Photo: Lê Lâm/VNA/CVN

Le Vietnam se classe 16e du monde en matière de biodiversité et est doté d’un système de 176 Réserves naturelles.

C’est une bonne opportunité pour développer le tourisme. Cependant, il faut bien contrôler et superviser le tout pour s'assurer que les activités touristiques n’affectent pas la biodiversité. Alors, la gestion doit être serrée et les documents normatifs doivent être perfectionnés, a estimé Lê Van Lành, vice-président permanent de l’Association des parcs nationaux et des réserves naturelles du Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).