07/09/2016 16:33
Un séminaire sur la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales (Convention UPOV) a débuté le 7 septembre à Hanoï.
>>Les mangues de Yên Châu sont désormais protégées
>>Vietnam et Thaïlande gagnent l’adjudication d’exportation de 250.000 tonnes de riz
>>Les agriculteurs peuvent lutter contre la contrefaçon grâce à Internet

 Séminaire sur la Convention UPOV à Hanoï, le 7 septembre à Hanoï. 
Photo : VNA/CVN

L'événement de deux jours est organisé par le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV), l’Office des brevets et des marques des États-Unis (USPTO), le ministère japonais de l’Agriculture, de la Forêt et de la Pêche.

Le Vietnam a adhéré à la Convention UPOV en 2006. Depuis, plus de 300 droits d’obtenteur ont été octroyés. De nombreuses variétés végétales créées par des Vietnamiens ont contribué au développement de la production agricole du pays. Parallèlement, plusieurs variétés importées ont aidé les agriculteurs vietnamiens à augmenter leurs revenus.

Affirmant les avantages de l’application de la Convention UPOV, le vice-ministre vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural Lê Quôc Doanh a indiqué toutefois la nécessité de modifier le cadre juridique pour s’adapter à la nouvelle situation. C’est pourquoi le gouvernement vietnamien a décidé de réviser la Loi sur la propriété intellectuelle, notamment la partie sur la protection des obtentions végétales.

Le secrétaire général adjoint de l’UPOV, Peter Button, a insisté sur la nécessité d’assister les obtenteurs dans la protection de leurs droits et de chercher de bons moyens dans les mécanismes de différents pays et régions.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante