27/12/2016 12:33
La Semaine culturelle du Vietnam en Iran a commencé, dans la soirée du 24 décembre, à l’Opéra de la capitale iranienne de Téhéran.
Un numéro artistique lors de la Semaine culturelle du Vietnam à Téhéran.
Photo : Ambassade du Vietnam en Iran

L’événement a vu la présence de Ghodrat Ali Heshmatian, président de la Fédération des partis politiques d'Iran, des représentants du ministère iranien des Affaires étrangères, de Nguyên Hông Thach, ambassadeur du Vietnam en Iran, ainsi que de nombreux Iraniens qui aiment la culture vietnamienne.

Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture, l’ambassadeur vietnamien Nguyên Hông Thach a affirmé la signification importante de cette 1ère édition de la Semaine culturelle du Vietnam en Iran : «La culture est le plus court chemin de l'homme à l'homme. Cette Semaine contribuera à renforcer la compréhension entre les peuples vietnamien et iranien, et à développer les relations entre les deux pays».

Ghodrat Ali Heshmatian a hautement apprécié l’initiative d’organiser cet événement, tout en affirmant les sentiments profonds du peuple iranien envers le Vietnam.

À cette occasion, Andrian Jelveh, directeur iranien du projet de film sur le tourisme vietnamien intitulé «Pas loin, le paradis» a partagé ses émotions envers les beaux paysages du Vietnam découverts lors de la réalisation de ce film.

Des numéros artistiques typiques du Vietnam interprétés par des artistes vietnamiens ont été présentés au public. En outre, 20 grandes photos sur la beauté de la terre et de la vie quotidienne au Vietnam ont été exposées.

Cette Semaine culturelle du Vietnam en Iran se poursuit jusqu’au 29 décembre dans plusieurs villes iraniennes: Shiraz, Esfahan, Kish, Tabriz et Kashan.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.