08/10/2018 21:37
Après dix jours de recherches et d'enquêtes, les autorités indonésiennes ont revu le bilan du tsunami à la hausse: 1.944 morts et 5.000 personnes portées disparues.
>>Indonésie: 5.000 personnes présumées disparues dans deux sites
>>Le FMI au chevet de l'économie mondiale dans une Indonésie meurtrie
>>Indonésie: le bilan des séismes et du tsunami s'alourdit à 1.649 morts

Vue aérienne en date du 7 octobre des alentours de Palu, localité de l'île des Célèbes touchée par les séismes survenus le 28 septembre dernier.
Photo: Reuters/VNA/CVN

À l'heure actuelle, les autorités locales ne peuvent pas encore connaître le nombre exact de ceux qui sont pris au piège dans les glissements de terrain ou la boue. Les recherches de disparus se poursuivront jusqu’au 11 octobre. À cette date, ils seront présumés morts. Les secours craignent que des milliers d’autres dépouilles ne puissent être retrouvées dans les quartiers dévastés.

Le ministère indonésien des Affaires sociales a annoncé octroyer 10.000 rupiah (soit 2.300 dollars) dans les trois mois à chaque victime survivante dans le Sulawesi central. Chaque foyer dont la maison a été détruite, recevra trois millions de rupiah. Après des jours d'attente, l'aide internationale a commencé à arriver au compte-goutte dans la zone où environ 200.000 personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire.

De nombreux pays se sont engagés à accorder à l’Indonésie un montant total de 16,3 millions de dollars dont dix millions engagés par le Venezuela, 200.000 octroyés par la Chine, 100.000 par le Vietnam et 100.000 par le Laos. Le 28 septembre, un séisme de magnitude 7,5  a secoué l’île des Célèbes, dans le centre de l’Indonésie, suivi d’un tsunami avec une hauteur maximale de six mètres sur la côte proche de Palu. On estime que près de 67.000 maisons ont subi des dommages dont au moins 5.146 immeubles ou maisons entièrement détruites par le tsunami. De plus, 62.359 personnes ont été évacuées.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.