16/08/2018 21:54

>>Séisme en Indonésie: 436 morts et 342 millions de dollars de dégâts

Le bilan des victimes du violent séisme qui a frappé l'île indonésienne de Lombok s'est encore alourdi à 460 morts, plus de 7.773 blessés, et plus de 400.000 déplacés alors que les opérations d'évacuation des victimes se poursuivent, a indiqué jeudi 16 août l'Agence nationale de gestions des catastrophes de l'Indonésie. Un précédent bilan officiel faisait état de 436 morts, plus de 1.300 blessés et près de 353.000 habitants ont été déplacés. Cette catastrophe naturelle a également "endommagé 71.962 immeubles, dont 671 logements d'éducation et 52 infrastructures sanitaires, notamment un hôpital et 11 cliniques", a déclaré Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence. Selon le responsable, 417.000 habitants ont été déplacés et se trouvent dans des campements provisoires ou sous des bâches. "Le nombre de déplacés devrait augmenter à mesure que d'autres victimes sont évacuées des débris", a-t-il confié. Il a également indiqué que plusieurs glissements de terrain avaient eu lieu suite au tremblement de terre outre les pertes financières qui s'élevent à 509,6 millions de dollars. Depuis le tremblement de terre de magnitude 6,9 dimanche dernier, dont l'épicentre se situait dans le nord de l'île volcanique, la plus violente des 355 répliques a été recensée jeudi, selon le porte-parole. Une puissante réplique d'une magnitude de 5,9 a encore été ressentie jeudi 16 août, suscitant la panique dans les abris de secours. L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays d'Asie du Sud-Est est frappé par de nombreux séismes, mais contrairement aux deux survenus à Lombok, la plupart ne sont guère dangereux.


APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.