02/05/2015 23:04
Un millier de ressortissants de l'Union européenne (UE) sont toujours recherchés au Népal pratiquement une semaine après le violent séisme survenu en pleine saison pour les amateurs de trekking, a dit l'ambassadeur de l'UE au Népal vendredi 1er mai.
>>L’ambassade du Vietnam en Inde vient en aide aux touristes vietnamiens au Népal
>>L'aide humanitaire de l'UNICEF arrive au Népal
>>Séisme : le Vietnam aux côtés des victimes au Népal

Un Népalais essaie le 1er mai de reconnecter des câbles au réseau électrique de Katmandou, gravement endommagé par le séisme du 25 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

La plupart faisaient du trekking dans la région de Langtang, près de l'épicentre du séisme, ou de l'Everest, a dit Rensje Teerink à des journalistes à Katmandou.

"Ils sont portés disparus mais on ne sait pas quel est exactement leur statut", a-t-elle ajouté.

"Ils étaient nombreux dans la région de Langtang et certains étaient autour de Lukla", a-t-elle ajouté, en référence à la petite ville de l'Himalaya, porte d'entrée vers l'Everest.

Selon un autre responable de l'UE, qui a requis l'anonymat, la majorité d'entre eux seront probablement retrouvés sains et saufs mais le manque d'accès à ces zones accidentées complique le recueil d'informations sur leur sort.

Le séisme de magnitude 7,8 qui a dévasté une partie du Népal et tué 6.200 personnes a notamment déclenché une avalanche sur le camp de base de l'Everest, tuant 18 personnes.

Des informations non confirmées ont fait été d'importantes avalanches ayant rasé des villages dans la région de Lantang, une zone au nord de Katmandou que les secours peinent à rejoindre.

Selon la presse népalaise, des dizaines d'étrangers ont pu être évacués de Langtang.

La France recherche toujours 159 ressortissants, la plupart partis en montagne, a indiqué de son côté le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.