28/02/2018 17:12
Le promoteur ayant supervisé la construction d'un immeuble de Taïwan (Chine) qui s'est partiellement effondré dans un séisme au début du mois a été arrêté pour "négligences ayant entraîné la mort", a annoncé la justice.
>>Séisme en Papouasie : l'évaluation de la situation très compliquée
>>Un séisme de magnitude 5,0 au large de Taïwan (Chine)
>>Séisme au Mexique : un village sous le choc après l'accident d'hélicoptère

Un immeuble partiellement effondré après un violent séisme, dans la ville de Hualien, le 7 février à Taïwan (Chine). Photo : AFP/VNA/CVN

Les étages inférieurs de l'immeuble résidentiel de 12 étages Yun Tsui, qui abrite aussi un restaurant et un hôtel, se sont effondrés comme un château de cartes le 6 février lors du tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a ébranlé la ville touristique de Hualien. Toute la partie supérieure demeure désormais dangereusement inclinée à 45 degrés.

Au total, 17 personnes ont péri dans le séisme, dont 14 dans le bâtiment Yun Tsui. Figurent notamment parmi les défunts un couple de Chinois dont les corps n'ont été retirés des décombres que cette semaine.

Le promoteur de l'édifice, identifié sous le nom de Liu, a été arrêté mardi 27 février dans une enquête pour "négligences ayant entraîné la mort". Trois autres ont été interrogés mais remis en liberté. Aucune inculpation n'a pour l'instant été prononcée.

Le bureau du procureur du district de Hualien a affirmé que M. Liu avait, sans les habilitations requises, supervisé la construction de l'édifice, alors qu'il aurait dû faire appel à une société spécialisée.

"Il a embauché des ouvriers et supervisé les travaux lui-même, ce qui a entraîné une baisse substantielle de la force structurelle et de la capacité de résistance sismique du bâtiment", a indiqué le bureau du procureur dans un communiqué. "Cela a fait qu'il s'est effondré immédiatement, huit secondes après le début du séisme". Les trois autres personnes interrogées sont l'architecte du bâtiment et les propriétaires de l'hôtel et du restaurant.

Trois bâtiments partiellement détruits dans la ville de Hualien ont été démolis pour des raisons de sécurité publique, y compris l'hôtel Marshal où un employé a été tué.

Le pire séisme ayant dévasté Taïwan (Chine) avait fait 2.400 morts en septembre 1999. Depuis, des normes plus strictes en matière de construction avaient été imposées à Taïwan (Chine), mais de nombreux bâtiments plus anciens demeurent vulnérables même aux séismes modérés.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.