08/03/2019 23:43
La 16e conférence des commandants des forces de défense de l’ASEAN (ACDFM-16) a eu lieu le 7 mars à Pattaya en Thaïlande, sous le thème "Sécurité durable".

>>Une sous-commission du Comité national pour l’ASEAN 2020 se réunit à Hanoï
>>Le Vietnam participe à la quatrième foire et sommet ASEAN - Inde
>>Le Vietnam à la 16e conférence des commandants des forces de la Défense de l'ASEAN
>>Une délégation militaire vietnamienne en Thaïlande pour participer à la ACDFM-16

Les chefs des délégations militaires participant à l’ACDFM-16. 
Photo: QDND/CVN

La délégation vietnamienne était conduite par le général de corps d’armée Phan Van Giang, chef d’état-major général de l’Armée populaire du Vietnam et vice-ministre de la Défense.

Les participants ont discuté de nombreuses questions liées à la sécurité, dont la sécurité maritime, la lutte contre le terrorisme et les catastrophes naturelles. Soulignant l’importance de la sécurité maritime pour la stabilité de l’ASEAN, ils ont insisté sur la nécessité de continuer d’instaurer la confiance, de renforcer les échanges d’informations, de coopérer dans la formation de forces spécialisées, d’organiser des patrouilles conjointes. Il est également important que les pays ayant des intérêts en Mer Orientale poursuivent leurs intérêts avec des mesures pacifiques, selon le droit international et les engagements régionaux.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, les conférenciers ont été unanimes sur la nécessité d’intensifier les campagnes de communication. Il est nécessaire que les armées des pays membres de l’ASEAN partagent des informations et renforcent leur coopération.

Dans son discours, le général de corps d’armée Phan Van Giang s’est déclaré préoccupé du développement compliqué des menaces non traditionnelles à la sécurité, telles que le terrorisme, l’extrémisme violent, la criminalité transnationale, les changements climatiques… En outre, les conflits souverains, la piraterie et les criminels armés en mer et plusieurs autres questions continuent d’être des défis pour la sécurité maritime en Asie du Sud-Est.

Le vice-ministre Phan Van Giang a déclaré apprécier le projet de déclaration commune de cette conférence, laquelle souligne l’importance de la Mer Orientale et des engagements des nations dans le maintien de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale, selon le droit international, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 et les engagements régionaux. Il a également insisté sur l’importance du renforcement des mesures pour instaurer la confiance, du respect du Code pour les rencontres non planifiées en mer (CUES-Code for Unplanned Encounters at Sea) et des Lignes directrices pour les rencontres militaires aériennes (GAME - Guidelines for Air Military Encounters).

Le chef d’état-major général de l’Armée populaire du Vietnam a appelé les forces chargées de l’application de la loi en mer et les Marines à renforcer la coopération, à échanger des informations afin de traiter les affaires surgissant, dont celles liées aux pêcheurs, de façon rapide, effective et humaine, contribuant à la paix et à la stabilité maritime de la région.

Ces derniers temps, l’Armée populaire du Vietnam a envoyé des représentants pour participer à toutes les activités communes dans le cadre de la coopération de l’ASEAN, a affirmé Phan Van Giang, ajoutant que le Vietnam continuera d’envoyer des forces à des exercices militaires. La 16e conférence des commandants des forces de la Défense de l'ASEAN a publié une déclaration commune. Le drapeau du président de l’ACDFM a été transmis au Vietnam qui assumera la présidence tournante de l’ASEAN en 2020.

Le même jour, le général de corps d’armée Phan Van Giang a eu des rencontres bilatérales avec les chefs des délégations militaires thaïlandaise et birmane.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.