10/12/2020 17:31
Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, la signature officielle d'un document sur la fin des négociations de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et le Royaume-Uni (UKVFTA) se tiendra le 11 décembre.
>>Les liens économiques Vietnam - Royaume-Uni promis à un bel avenir
>>Les négociations sur FTA Vietnam - Royaume-Uni devraient s'achever

Colloque sur les perspectives économiques et commerciales entre le Vietnam et le Royaume-Uni tenu le 6 octobre dernier.
Photo : VNA/CVN

L'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam qui est entré en vigueur le 1er août dernier, ne s'appliquera plus au Royaume-Uni après le 31 décembre 2020. Ainsi, les deux pays souhaitent achever au plus tôt possible cet accord pour promouvoir la relance économique post-COVID-19.

Depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques en 1973, la coopération commerciale entre le Vietnam et le Royaume-Uni ne cesse de se développer. Ces récentes dernières années, le Royaume-Uni est le 3e partenaire commercial du Vietnam en Europe, après l'Allemagne et les Pays-Bas.

En raison des impacts de la pandémie de COVID-19, entre janvier et octobre, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 4,7 milliards d'USD, soit une baisse de 15% en un an, dont 4,1 milliards d'exportations vietnamiennes (-14,19%).

En matière d'investissement, jusqu'au août 2020, le Royaume-Uni comptait 400 projets en vigueur au Vietnam, cumulant un fonds total enregistré de 3,6 milliards d'USD, se classant 16e parmi les pays et territoires investissant dans le pays.

Les secteurs où le Royaume-Uni a des atouts et dont le Vietnam a besoin dans les temps à venir, comprennent l'énergie renouvelable, la production et consommation durables, l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Fête de la gastronomie populaire au village de Uoc Lê

D’importants potentiels de coopération en matière de tourisme médical Le Vietnam possède un énorme potentiel de tourisme médical qui devrait aider le pays à attirer plus de touristes étrangers, y compris ceux du Japon, a remarqué le professeur associé et Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d'examen et de traitement médicaux.