16/09/2017 09:55
La commune de Ninh Vân, dans la province septentrionale de Ninh Binh, tire sa réputation de ses sculptures en pierre. Les artisans continuent de perpétuer et promouvoir le métier traditionnel légué par leurs ancêtres, qui ne s’est jamais aussi bien porté.
>>Exposition de sculptures dans un parc à Hô Chi Minh-Ville
>>Sculpture sur bois, l’ADN du village de Bao Hà

Un artisan de Ninh Vân travaille sur un produit.

Favorisée par la nature avec montagnes, plaines, fleuves et mer harmonieusement réparties, Ninh Binh est le berceau de nombreux métiers traditionnels, tels que broderie de Van Lâm, vannerie de souchet de Vân Son, sculpture sur pierre de Ninh Vân, etc.

En évoquant la commune de Ninh Vân du district de Hoa Lu, les Vietnamiens savent tout de suite qu’il s’agit d’un village traditionnel de tailleurs de pierres. Un métier aussi technique qu’artistique. 

Quatre siècles de savoir-faire

L’art de la sculpture sur pierre est apparu pour la première fois à Ninh Vân il y a quatre siècles. Un développement naturel étant donné que la province de Ninh Binh est entourée de montagnes calcaires spectaculaires. En passant entre les mains des artisans du village, de gros blocs de pierre brute se muent en belles œuvres d’art : statues, consoles de lit, oiseaux, tables, stèles, tables de culte, trônes... Tout est finement sculpté, les traits sont vivants, plein de rythme et de souplesse.

Ninh Vân comprend les villages de métier de Xuân Vu, Duong Thuong et Duong Ha. Une fois à Xuân Vu, les visiteurs peuvent admirer des œuvres à l’effigie de dragons ou des bas-reliefs aux temples du roi Dinh Tiên Hoàng (924-979) et du roi Lê Dai Hành (980-1005). Par le passé, il n’y avait que quelques ateliers de sculpture dans la commune, d’où sortaient principalement des objets en pierre bleue vendus localement tels que mortiers et moulins. Mais peu à peu, beaucoup de gens se sont tournés vers ce métier.

«La commune a connu une vague de développement ces 20 dernières années en raison de la demande croissante de produits en pierre à l’échelle nationale. Près de 85% des habitants de la commune en âge de travailler (environ 3.000 habitants) participent au processus de production des sculptures», informe Nguyên Quang Diêu, chef du Comité de gestion des villages de sculpture sur pierre de Ninh Vân.

Des ouvrages impressionnants 

Statue de l’Oncle Hô réalisée par des artisans de Ninh Vân.

Les produits de Ninh Vân répondent aux exigences différentes de la clientèle : objets de décoration (pots de plantes ornementales, fontaines et sculptures) et objets spirituels (statues de Bouddha, objets de culte et tombes en pierre). Aujourd’hui, ses ateliers de production appliquent des technologies avancées pour répondre aux goûts des clients, permettant de créer des sculptures de plus en plus fines et sophistiquées.

Les œuvres de Ninh Vân sont devenues populaires dans de nombreuses régions du pays, comme la statue monumentale de la Mère vietnamienne à Hô Chi Minh-Ville, la statue monumentale du cimetière de Truong Son, celle des jeunes volontaires pendant la guerre du Vietnam à Quang Tri (Centre), la statue de l’Oncle Hô à Nghê An (Centre) et celle du général Trân Hung Dao à Hai Duong (Nord).

À Ninh Binh, les artisans de Ninh Vân ont laissé leur empreinte sur de nombreuses constructions historiques et culturelles importantes, telles la cathédrale de pierre de Phat Diêm ou encore les temples dédiés aux rois Dinh et Lê évoqués plus haut. Certains produits du village sont même exportés vers les États-Unis et l’Europe, où ils ont reçu de bonnes appréciations des clients étrangers.

«Quand j’étais petit, j’aidais mon père dans son travail. Nous faisions tout manuellement et c’était très difficile. Mais j’aimais contempler les produits que ma famille avait créés à partir de blocs de pierre. Cela avait un côté fascinant, se remémore Nguyên Van Thinh, 55 ans, un artisan de Ninh Vân. Pour percer les secrets de la sculpture sur pierre de notre village, vous devez venir visiter la cathédrale de pierre de Phat Diêm, la porte d’accueil de la zone touristique de Tam Côc Bich Dông et le pont en pierre menant aux temples des rois Dinh Tiên Hoàng et Lê Dai Hành».

Texte et Photos : Thuy Hà - Ninh Vân/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.