12/06/2019 21:05
Les anciens étudiants de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) au Vietnam ont désormais un espace de rencontre à la suite du lancement de leur réseau officiel, mardi 11 juin à l’ambassade de France au Vietnam à Hanoï.
>>Bientôt le 6e Forum d'emploi franco-vietnamien
>>Rencontre entre Phan Van Truong et de jeunes entrepreneurs vietnamiens
>>Éducation: coopération fructueuse Vietnam - Australie

Lancement du réseau Sciences Po Alumni Vietnam, le 11 juin à Hanoï. 
Photo: Dang Duong/CVN

Une cinquantaine d’anciens étudiants, d’étudiants et de nouveaux admis de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP Paris, ou Sciences Po) ont assisté à la soirée de lancement du réseau Sciences Po Alumni Vietnam. L’évènement a été animé par Mariana Losada, directrice du Bureau Asie du Sud-Est de Sciences Po.

Mme Losada était heureuse de la création de ce réseau au Vietnam, qui "incite de plus en plus les anciens élèves de Sciences Po à travailler et à renforcer notre communauté en Asie et dans le monde entier".

Ancien diplômé de cette fameuse grande école française, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a affirmé que le lancement de Sciences Po Alumni Vietnam prouvait "la qualité excellente de notre établissement au niveau mondial".

"La valeur de notre maison ne vient pas seulement des enseignements, mais également du réseau des alumnis dans le monde, a souligné le diplomate français. Je suis très fier d’être aujourd’hui avec vous à Hanoï, au Vietnam - un pays qui possède d’excellents étudiants, dont certains choisissent notre école pour leurs études supérieures".

Ancien élève de Sciences Po, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary.
Photo: Dang Duong/CVN
La soirée a reçu également des salutations depuis Paris de Frédéric Mion, administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques et directeur de Sciences Po.

"La vitalité du réseau des anciens étudiants est essentielle pour une institution comme la nôtre. Ce réseau est très précieux au moment de confronter nos étudiants à la réalité du monde professionnel, en proposant des stages et en offrant de très belles opportunités aux jeunes et anciens diplômés".

M. Mion a ensuite rappelé la visite en 2011 des hauts représentants vietnamiens à Sciences Po pour une formation sur le thème de l’égalité femme-homme. Depuis, il a pu confirmer que "Sciences Po entretient des relations riches et étroites avec le Vietnam" avec trois universités partenaires à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville. L’établissement français accueille actuellement 26 étudiants vietnamiens, et la communauté des alumnis "compte une cinquantaine de personnes, réparties sur l’ensemble du territoire du pays (Vietnam)".

Réseau à l’ampleur internationale

Le campus de Sciences Po à Paris, situé dans le 7e arrondissement.
Photo: Le Monde/CVN

Fondé en 1872, l’Institut d’études politiques de Paris est une grande école qui compte aujourd’hui 14.000 étudiants et 230 chercheurs venant de 150 pays. Son nom "Sciences Po" prend son origine de l’ancienne École libre des sciences politiques, qui devient ensuite une marque nationale en 1988.

Obtenant la 3e place mondiale en science politique et relations internationales selon le classement QS de 2019, cette institution établit un réseau de près de 480 universités partenaires et fournit plus de 40 doubles diplômes dans le monde entier.

L’Association Science Po Alumni se décline en plusieurs sections internationales, dont désormais sept sur le continent asiatique (Chine, Inde, Japon, Hong Kong (Chine), Singapour, Taïwan (Chine) et Vietnam). Ses activités comprennent aussi les coopérations avec d’autres réseaux d’anciens étudiants, tel que France Alumni.

Actuellement, trois universités vietnamiennes sont partenaires de Sciences Po: l’Université nationale de Hanoï, l’Université du commerce extérieure (Hanoï) et l’Université Hoa Sen (Hô Chi Minh-Ville). Elles disposent à la fois des formations diplômantes et des programmes d’échange avec ledit établissement français.

Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).