04/01/2020 16:50
School on the Boat, une organisation non gouvernementale (ONG) française, aide les enfants défavorisés vivant le long du fleuve Rouge dans le district de Long Biên à Hanoï à fréquenter l’école.

>>Nouvelle collecte de livres à l’occasion de la Journée de la diplomatie solidaire
>>Le football comme vecteur de solidarité pour l’ONG School on the Boat 

 

School on the Boat vient en aide aux enfants défavorisés dans les zones adjacentes du pont Long Biên. Photo : Archives/CVN 


Fondée en 2011, l’ONG française a démarré à Nghia Dung, dans l'arrondissement de Ba Dinh, à Hanoï, avant de développer un système visant à financer les frais de scolarité des enfants vivant dans les zones adjacentes du pont Long Biên.

Les bénévoles qui travaillent à School on the Boat sont principalement français, désireux de renforcer les échanges interculturels entre la France et le Vietnam.

Depuis ses débuts, l’ONG a lancé avec succès un certain nombre d’activités dans le but d’aider les enfants à profiter d’un développement complet en les initiant aux traditions et cultures locales, tout en organisant des festivals et des visites adaptés aux jeunes apprenants.

Après plusieurs mois de contact avec les familles d’enfants défavorisés autour de Hanoï, les volontaires ont aidé de nombreux enfants défavorisés à fréquenter des écoles publiques.

À l’heure actuelle, l’aide de School on the Boat a permis à plus de 70 enfants défavorisés à être scolarisés, en plus de se développer intégralement grâce à des activités parascolaires.


Suite au succès remporté par School on the Boat, il est prévu que le modèle sera reproduit à l’avenir dans l’espoir d’aider les enfants les plus défavorisés du pays.


NDEL/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Khanh Hoà reste une destination conviviale et attrayante L’infection respiratoire aiguë causée par une nouvelle souche de virus Corona (épidémie de COVID-19) a affecté le tourisme du Vietnam en général et de Khanh Hoà en particulier.