02/05/2019 11:12
Le procès des assassins présumés de deux jeunes touristes scandinaves, décapitées mi-décembre dans les montagnes de l'Atlas au nom du groupe État islamique (EI), s'ouvre jeudi 2 mai à Salé, dans le Nord du Maroc.

>>L'EI confirme avoir été visé par l'assaut de la police
>>Le groupe État islamique revendique les attentats de Pâques
 

Les deux jeunes femmes ont été sauvagement assassinées dans le Haut-Atlas marocain. Photo: AFP/VNA/CVN


Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées, égorgées et décapitées dans la nuit du 16 au 17 décembre, sur un site isolé du Haut-Atlas où elles campaient.

Un total de 24 accusés, dont les trois meurtriers présumés, doivent comparaître à partir de 09H00 GMT devant la Chambre criminelle de la cour d'appel de Salé, pour "apologie du terrorisme", "atteinte à la vie de personnes avec préméditation" ou "constitution de bande terroriste".

Maître Saad Sahli, l'avocat d'un des suspects secondaires, un converti hispano-suisse nommé Kevin Zoller Guervos, veut demander un report de l'audience "pour mieux préparer la défense car il n'a pas encore lu le dossier", a-t-il indiqué.

Ceux qui sont impliqués directement dans le crime risquent théoriquement la peine de mort. Les familles et avocats des victimes ne seront pas présents au procès et ne se sont pas constitués partie civile, selon des informations obtenues par l'AFP.

Éprises de nature, les deux jeunes femmes partageaient le même appartement, suivaient les mêmes études en Norvège et voyageaient ensemble au Maroc pour leurs vacances. Leur périple s'est arrêté au pied des cimes enneigées du Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord, dans le Haut-Atlas, à 80 km de la capitale touristique Marrakech.

AFP/VNA/CVN

 

 

 

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.