24/07/2018 08:40
La police de la province chinoise du Jilin (Nord-Est), a lancé, lundi 23 juillet, une enquête contre cinq employés d'une société locale de vaccins pour un délit présumé dans la production de vaccins contre la rage à usage humain.
>>Campagne de vaccination contre la rage
>>Vaccin contre la grippe : tous les ans, un pari à gros enjeu

Cinq personnes ont été mises en examen pour un délit présumé dans la production de vaccins, à Jilin, en Chine. Photo: EPA/VNA/CVN

Une présidente dont le nom de famille est Gao et quatre directeurs de haut niveau de Changchun Changsheng Life Sciences Limited font l'objet d'une enquête criminelle sur la base d'un dossier transféré par l'administration provinciale des produits alimentaires et pharmaceutiques, selon des autorités de Changchun, capitale du Jilin.

Un responsable de l'Administration des produits alimentaires et pharmaceutiques de Chine (CFDA) a indiqué que l'Administration avait découvert que la société avait fabriqué de toutes pièces des dossiers de production et des dossiers d'inspection de la production, modifié arbitrairement les paramètres de processus et l'équipement au cours de sa production de vaccins antirabiques humains lyophilisés.

L'Administration a révoqué le certificat BPF (bonnes pratiques de fabrication) de la société en raison de ses violations graves de la loi et des règlements, et a demandé le rappel de tous les vaccins non utilisés, selon le responsable. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.