23/07/2018 23:19
Le ministère de l’Éducation et de la Formation a pointé lundi 23 juillet du doigt les infractions liées à l'examen de fin d’études secondaires à Son La, alors que le scandale au baccalauréat a éclaboussé le Service de l’éducation et de la formation de la province de Hà Giang.

>>Scandale au baccalauréat à Hà Giang: un cadre de l’éducation arrêré
>>Scandale au baccalauréat: l’éducation nationale résolue à tirer les choses au clair
 

Mai Van Trinh, chef du Département de gestion de la qualité des examens du ministère de l’Éducation et de la Formation, lors de la rencontre avec la presse, le 23 juillet à Son La. Photo: VNA/CVN


Les infractions commises dans le processus de notation et de dépôt d’examens de fin d’études secondaires au Conseil d’examen de la province de Son La (Nord-Est) sont extrêmement graves, a indiqué un groupe de travail créé par le ministre de l’Éducation et de la Formation, Phùng Xuân Nha, pour vérifier les notes anormalement élevées de nombreux candidats locaux.

À Son La, les notes moyennes pour les mathématiques et la physique étaient de 3,43 et de 4,03, notes inférieures à la moyenne nationale de 4,88 et de 4,96, respectivement. Mais 30 candidats ont obtenu neuf points et plus pour l’épreuve de mathématiques, et 13 autres ont obtenu neuf points sur 10 ou plus pour celle de physique.

Les infractions comprennent la copie non autorisée des données des tests numérisés en mode image sur un CD, le déplacement non autorisé des données hors du lieu de conservation des examens, la gestion relâchée de la notation des tests, de la conservation des urnes de concours et des ordinateurs destinés à la notation des tests.

Sanctions prévues pour les acteurs concernés 

Au moins, cinq personnes ont été mises en cause dans cette affaire, à savoir quatre membres du Service de l’éducation et de la formation de la province  de Son La et un proviseur adjoint de l’école secondaire Tô Hiêu, dans cette localité.

Le groupe de travail a pris des mesures appropriées conformément à la réglementation du concours, a déclaré  Mai Van Trinh, chef du Département de gestion de la qualité des examens relevant du ministère de l’
Éducation et de la Formation.
 

Siège du Service de l'éducation et de la formation de la province de Son La (Nord-Ouest). Photo: Huu Quyêt/VNA/CVN


Le même jour, l’agence de police d’enquête de la Police de la province de Hà Giang a décidé d’introduire une instance à l’encontre d’un deuxième cadre du Service provincial de l’éducation et de la formation de la province de Hà Giang pour son rôle présumé dans cette affaire de tricherie au baccalauréat.

Nguyên Thanh Hoài, né en 1969 dans le district de Vi Xuyên et domicilé dans le quartier de Minh Khai, ville de Hà Giang, chef du bureau d’examen et de gestion de la qualité, a été arrêté et placé en détention provisoire pour usage abusif de ses pouvoirs dans l’exercice d’une fonction publique.

Il est soupçonné d’avoir remis la clé du lieu de conservation des examens déjà notés au chef adjoint dudit bureau, Vu Trong Luong, arrêté le 20 juillet pour usage abusif de ses pouvoirs pour intervenir sur les résultats des candidats locaux au concours de fin d’études secondaires à Hà Giang.

En 2018, le ministère de l’
Éducation et de la Formation a resserré la sécurité du concours en scellant des sacs de feuilles de réponses avec les signatures des superviseurs et des représentants des universités. Après Hà Giang et Son La, aucune anomalie n’a été signalée jusqu’à présent dans d’autres localités.


VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?