25/10/2018 13:08
La 46e édition de la "Fashion week" de Sao Paulo, la plus importante d'Amérique latine, se déroule cette semaine sous le signe du renouvellement: nouvelles mises en scène, nouvelle programmation et participation de jeunes marques.
>>Le sambodrome de Rio vibre au rythme d'un carnaval somptueux et engagé

Défilé des créations de Patricia Viera pendant la Fashion Week de Sao Paulo au Brésil, le 22 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

Sous le thème "Transposition", l'événement propose parmi les nouveautés des ateliers, des expositions et des conférences, ainsi que quatre marques débutantes.  Comme chaque année, la semaine a commencé dimanche 21 octobre avec le défilé inaugural, réalisé par la marque Lilly Sarti, des sœurs Lilly et Renata Sarti, qui ont installé leur podium dans un quartier du centre de la ville.  Dans cette collection baptisée "Heritage", les soeurs Sarti ont misé sur la couleur pour des vêtements amples et ornés de franges. Des rayures et des imprimés représentant des animaux se mélangeaient dans des tons ocres, bleus, bordeaux, blancs et noirs.

En habitués de l'événement, les couturiers Osklen et Reinaldo Lourenço ont présenté leurs nouvelles créations dans un hangar industriel de l'ouest de la ville.  Comme à chaque édition, Ronaldo Fraga s'est fait remarquer avec un défilé s'attachant à montrer plus que des vêtements: à travers ses créations, il a partagé une réflexion sur l'intolérance, fortement influencée par le conflit entre juifs et palestiniens, mais aussi par la situation actuelle du Brésil. "Nous apparaissons comme une société extrêmement intolérante. Intolérante face aux différences et aux minorités. Avec ce défilé, je voulais parler de cela", a-t-il déclaré à la presse, estimant que le "Brésil entre dans une période sombre et compliquée".

Le podium de Fraga était installé autour d'une longue table de banquet autour de laquelle les mannequins et quelques spectateurs étaient assis. Le bleu est apparu comme la couleur dominante d'une collection plutôt austère, avec quelques rares imprimés et des broderies artisanales.  Quatre jeunes marques, Piet, Cacete Company, Torinno et Bobstore, participent pour la premières fois à l'événement. Torino a ouvert le bal lundi 22 octobre sur un podium d'inspiration urbaine. Clou du défilé, la participation de l'actrice brésilienne Deborah Secco qui a surpris avec un look androgyne et une coupe courte.

Cacete Company, qui défilera vendredi 26 octobre, a promis une collection inspirée par la "culture pornographique subversive" des années 1990.  Piet présentera le même jour "Montagne", une collection qui s'inspire des vêtements de randonnée et d’alpinisme. Bobstore a présenté mercredi 24 octobre son travail inspiré par la peintre américaine Georgia O'Keeffe (1887-1986). Une trentaine de défilés sont organisés jusqu'à vendredi 26 octobre. La "Fashion week" de Sao Paulo a lieu deux fois par an. Elle est considérée comme la cinquième semaine de la mode la plus importante au monde, après Paris, Milan, New York et Londres.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.