06/06/2019 18:52
Le paquebot Empress of the seas est devenu mercredi 5 juin le dernier navire de croisière américain à faire escale à Cuba après l'imposition de nouvelles sanctions par Washington sur l'industrie touristique de cette île.
>>L'UE critique les États-Unis pour leur unilatéralisme et leur violation des accords sur Cuba
>>Cuba met en garde contre une possible intervention militaire américaine au Venezuela

Le paquebot "Empress of the seas" quittant le port de La Havane à Cuba, le 5 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le paquebot Empress of the seas, battant pavillon des Bahamas et propriété de la compagnie américaine Royal Caribbean Cruises, a accosté mardi 4 juin au port de La Havane pour une escale de deux jours.

L'annonce des sanctions, entrées en vigueur mercredi 5 juin, a pris de nombreux passagers par surprise. Ils en ont été informés pendant leur visite de la capitale cubaine.

"Est-ce bien ou mal, nous n'en savons rien en tant que citoyens américains. Cela a été une véritable surprise pour nous", a confié Linda Mensure, originaire du Texas.

"Des gens ont programmé leur voyage pour la semaine prochaine et ne peuvent plus venir. C'est triste", a déploré Jim Johnson, un touriste venu de Floride, à propos de compatriotes ayant acheté des billets pour des croisières incluant Cuba dans leur itinéraire. 

Les États-Unis ont annoncé mardi 4 juin de nouvelles sanctions sur l'industrie touristique cubaine, un secteur essentiel pour l'économie de cette île.

Washington interdit désormais aux Américains de se rendre à Cuba en voyages de groupe. Les sanctions visent également les bateaux de croisière, de pêche ou de plaisance et l'aviation privée ou d'affaires.

Cuba, sous embargo de Washington depuis 1962, a reçu plus de 250.000 touriste américains entre janvier et avril, soit près du double de l'année précédente.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).